Mme Fatou Badiar, écrit au président Alpha Condé

0
338
Fatou Badiar
Fatou Badiar
Partager

Veuve DIALLO née Conakry, le 25 mars 2016

Fatou Badiar DIALLO

en détention à la Maison

centrale de Conakry

 Son Excellence Professeur Alpha CONDÉ

 Président de la République de Guinée

Chef de l’État

Objet: Demande de bons offices

Excellence Monsieur le Président de la République,

Je viens très respectueusement par la présente, auprès de votre haute autorité, solliciter vos bons offices dans l’affaire portée en référence.

En effet, la Direction Générale du Patrimoine Bâti Public avait conclu un contrat de bail à usage d’habitation avec mon feu mari Capitaine Aguibou DIALLO du vivant de ce dernier, portant sur un immeuble à usage d’habitation sis à Almamya, dans la Commune de Kaloum.

Depuis le décès de mon feu époux en 2010, je m’acquitte régulièrement du loyer convenu entre les deux parties dans le respect absolu des clauses du contrat de bail.

Cependant, à la date du 08 mai 2015, la Direction Générale du Patrimoine Bâti Public, m’a, par exploit d’huissier, signifié une ‟ sommation de payer, de quitter et de faire libérer ”.

Or, depuis le 27 juillet 2011, je suis en détention à la Maison centrale de Conakry dans le dossier de l’affaire du 19 juillet 2011 concernant l’attaque de votre domicile privé.

Aujourd’hui, les lieux sont occupés par mes enfants dont la majorité sont mineurs et dont la scolarité risque d’être perturbée à cause de cette demande de libérer l’immeuble sus mentionné.

Car, étant privée de ma liberté, je suis dans l’impossibilité de leur trouver un logement qui pourrait leur permettre de poursuivre aisément leurs études.

Cependant, au début de cette semaine, la Direction Générale du Patrimoine Bâti Public a encore demandé à mes enfants de libérer les lieux au plus tard, le samedi, 26 mars 2016.

Il convient de préciser que mes enfants légitimes et adoptifs qui occupent actuellement les lieux sont :

1- Aïssatou DIALLO, élève, âgée de 10 ans ;

2- Mariama Ciré DIALLO, élève, âgée de 14 ans ;

3- Mariama Nourou DIALLO, élève, âgée de 16 ans ;

4- Mamadou Cellou DIALLO, étudiant, âgé 17 ans ;

5- Mariama Penda DIALLO, âgée de 16 ans.

C’est pour toutes ces raisons qui précèdent que je sollicite très respectueusement, Excellence Monsieur le Président de la République, vos bons offices, afin que ma famille soit maintenue dans l’immeuble en cause jusqu’à ce que je puisse trouver un autre endroit à titre de logement pour mes enfants.

Dans l’attente d’une suite favorable, veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.

L’intéressée

Veuve DIALLO née Fatou Badiar DIALLO

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire