Milice de Malick Sankhon : la justice Guinéenne va réagir

0
2094
Malick Sankhon Guinee crac
Malick Sankhon DG CNSS
Partager

CONAKRY-Acculé par l’opposition, Malick Sankhon Directeur Général de la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), est dans le viseur de la justice. Le parquet général va statuer sur son cas. Une réunion cruciale est prévue dans ce cadre ce mardi 17 octobre à Conakry.

« On va être en réunion avec le parquet général demain. Vous serez informés de la décision que le parquet entreprendra sur son cas », a annoncé cet après-midi à nos confrères d’Africaguinee.com, un magistrat du parquet, alors que l’opposition annonce déjà une plainte contre l’actuelle DG de la CNSS, si la justice ne s’autosaisie pas.

Ce haut fonctionnaire de l’Etat a annoncé ce week-end avoir dissout les chevaliers de la République pour constituer une « milice d’autodéfense » pour la sécurité de son institution. Il l’a dit au siège du RPG arc-en-ciel, parti au pouvoir. Sa sortie continue de susciter des vagues d’indignation au sein de l’opinion mais aussi dans les milieux politiques. Pour le parti de l’ancien premier ministre Lansana Kouyaté, les propos de Malick Sankhon remettent en cause la stabilité dans le pays.

« Si Malick répète désormais de tels propos, je finirais par le mettre en prison à travers la justice. Je porterais plainte et je mobiliserais tous les acteurs nécessaires pour qu’il termine sa vie en prison parce qu’il n’a plus sa place dans la société. On ne peut pas dans un pays normal former une milice pour inciter à la guerre civile dans le pays », a menacé le chargé de communication du PEDN.

François Bourouno dénonce le laxisme du Président de la République qui, selon lui, ne prend aucune disposition alors que c’est la deuxième fois que ce haut fonctionnaire de l’Etat tienne de tels propos.

«La prochaine fois que Malick répétera la même chose, nous allons le mettre en prison à travers la loi. Et si l’Etat ne réagit pas, il ne sera pas exclu d’engager un processus de destitution du Président de la République sans même passer par l’Assemblée parce que trop c’est trop », a averti ce proche de Lansana Kouyaté.

Africaguinee

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire