Manif du 23 avril : le gouvernement fait (encore) son bilan

0
588
Photo Albert Damantang Camara
Partager

Conakry, le 23 Avril 2015 – Ce jeudi 23 Avril, malgré l’appel au dialogue et à l’apaisement lancé par le Gouvernement, nous fustigeons de nouveaux actes de violence et de vandalisme perpétrés par des loubards et des casseurs armés à Labé et dans quelques quartiers de la commune de Ratoma.

Ces actes ont malheureusement engendré le décès d’Ousmane Bah, 28 ans et apprenti maçon, dans des circonstances difficiles à déterminer pour l’heure. Cependant, une enquête a été ouverte pour faire toute la lumière sur cette affaire. Ainsi, le bilan des affrontements avec les forces de sécurité s’établit ainsi que suit à 18H de source hospitalière et policière. Seules quatre (4) préfectures (Dalaba, Dabola, Pita ; Labé) sur trente-trois et quelques quartiers de la commune de Ratoma ont observé ces mouvements illégaux.

Quelques dégâts matériels sont également à déplorer, notamment à Labé et Kindia où des véhicules d’intervention ont été vandalisés.

Par ailleurs, le Gouvernement salue l’esprit républicain des forces de sécurité qui ont joué leur rôle régalien de maintien d’ordre et de sécurisation des biens et des personnes au cours de cette journée sur toute l’étendue du territoire.

Porte-parole du gouvernement

 

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire