Mamadou Sylla persiste : «Je sais que j’ai signé un accord politique avec l’UFDG, mais… »

0
8439
Mamadou sylla et Cellou Dalein DIALLO
Mamadou sylla et Cellou Dalein DIALLO
Partager

Arrivé 3ème dans la commune de Dixinn avec 5 conseillers au compte des élections communales, l’UDG de Mamadou Sylla s’impose aujourd’hui comme le faiseur de rois dans cette commune. Il est actuellement le parti le plus courtisé par les deux grandes formations politiques du pays qui se battent pour la conquête de la mairie de Dixinn.

Malgré l’accord politique signé entre l’UDG et l’UFDG et son poste au sein du cabinet du chef de fil de l’opposition, Mamadou Sylla n’exclu pas la possibilité d’aller avec les autres formations politiques dont le RPG Arc-en-ciel.

«Je sais que j’ai signé un accord politique avec l’UFDG, je sais aussi que Mr Cellou Dalein m’a choisi pour être son conseiller dans son cabinet de chef de fil de l’opposition, c’est bien, mais pour ces élections communales, nous sommes allé chacun de son côté, aujourd’hui je suis courtisé par beaucoup de partis politiques parce qu’il faut reconnaître que je suis la 4ème force politique du pays, les gens viennent me voir et je reçois tout le monde, mes portes sont ouvertes à toutes les négociations, il y a l’UFDG, le RPG et la candidate Aminata Touré qui sont venus me voir et j’écoute tout le monde, moi je suis ouvert aux dialogues.» a martelé Mamadou Sylla chez nos confrères de la radio Chérie FM.

Concernant les propos de son secrétaire général, l’honorable Dembo Sylla qui avait exclu tout accord avec le RPG, Mamadou Sylla est catégorique.

«Vous savez en politique, on ne dit jamais, jamais, jamais je ne ferai ça, la politique c’est un jeu d’intérêt, soit tu es au pouvoir, soit tu es avec le pouvoir ou tu es seul, c’est vrai qu’on était fâché contre nos anciens alliés du pouvoir mais j’ai après appelé l’honorable Dembo Sylla pour lui dire qu’il faut toujours accepter d’ouvrir le dialogue même si quelqu’un t’a fait du mal, je n’ai pas dis qu’on va aller d’office avec le RPG, mais acceptons d’écouter leurs propositions.»

Le président de l’UDG a élégamment confirmé son échange téléphonique avec le chef de l’Etat, qui aurait promis de lui envoyer des émissaires pour entamer les négociations au compte du RPG Arc-en-ciel.

Ledevoir

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire