Mamadi DIAWARA à propos des 300.000€ du Président Condé: « ils se trompent, c’est plutôt 600mille$ que j’ai reçus »

0
307
Mamadi Diawara PTS
Partager

Le président du PTS, Mamadi DIAWARA, décide de donner de la voix pour mettre fin à ce qu’il qualifie « d’élucubrations haineuses de la part de certaines personnes haut perchées qui l’accusent d’avoir reçu 300mille€ du Président de la République.
D’après les mêmes personnes, la somme lui a été donnée par le chef de l’Etat pour des raisons sociales. Se montrant indigné par ces «contre-vérités distillés à souhait par son adversaire du moment dans le but de le nuire», le député du PTS réagi avec véhémence : « C’est pas 300.000€ c’est plutôt 600.000 dollars que j’ai reçus sur un total 2.200.000 dollars qu’il ( le Président de la République ) refuse de faire payer pour des raisons politiciennes. Je ne pense pas que le Président puisse accepter publiquement la paternité de cette opération».
Cette transaction immobilière, juridiquement notariée et actée avec une banque de la place dont le Président de la République, serait à la fois le parrain ici en Guinée et l’un des principaux actionnaires de la société mère à Douala. Cette banque serait alors redevable au patron du PTS, Mamadi DIAWARA .
Le contraire relèverait tout simplement de l’utopie.
A préciser que l’opération dont il s’agit, est la vente d’un domaine à l’homme d’affaire Camerounais, patron de la société Afriland Bank.
Ce dernier, d’après notre source, garantie par le Président de la République qui est suspecté d’ailleurs y avoir des actions, devrait construire sur ce domaine le siège de sa société.
Par ailleurs, Mamadi DIAWARA précise que le Président Alpha Condé lui reste redevable de sa part de financement de sa campagne pour la présidentielle de 2010 pour un montant qui s’élève à 3milliards 600millions FG.
Il affirme qu’un milliard de ce montant, aurait été payé au candidat du Rpg d’alors , Alpha Condé en chèque, dont le montant aurait été retiré à la banque centrale par son intendant, Kabinet Sylla, « Bill Gates».
Pourquoi alors toute cette campagne de dénigrement et de tentative de déstabilisation contre ces figures de prou de la majorité dont Mamadi Diawara et Dr Ousmane Kaba ?
Leur décision de dénoncer le discours à relent «ethnique et blasphématoire d’une ethnie», prononcé par le Président de la République au siège du Rpg arc-en-ciel, en serait la principale raison.
Depuis la prise de position publique de ces personnalités, le fief électoral d’Alpha Condé, où une bonne partie des électeurs croient à ces personnalités, se désintègre en confiture.
Une campagne de recadrage ou d’explication de la communication «ratée » du Président par ses cadres de l’administration, originaires de cette région dans leurs localités respectives, ne semble pas pour le moment apaiser la colère des populations de son bastion électoral.
Affaire à suivre !

 

Source: mosaiqueguinee.com

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire