Lettre Ouverte à la jeunesse guinéenne

Chères Jeunes Sœurs et Jeunes chers frères,
Chers Amis,
La jeunesse et la partie comprise entre l’enfance et l’adolescence. Elle commence de 18 à 35 ans voir même 40 ans.
Les Jeunes d’un pays constituent la force vive de la Nation, le moteur du développement socio-économique.
Il est incontestable que la source première de la richesse d’un pays est sa jeunesse.
-Chers jeunes, ne detournons pas nos regards, ne fiyons pas face à nos responsabilités. Ce qui se passe aujourd’hui dans notre pays est une insulte à la dignité de nos ancêtres.
Nos cœurs ne doivent pas trembler, soyons conscient, soyons intransigeant vis-à-vis de notre situation et celle de notre pays, soyons tout simplement à la hauteur des attentes de ce peuple qui attend de ses enfants une réaction immédiate pour être en face de nos responsabilités.
Partout et depuis toujours, la jeunesse a été à la base des grandes révolutions qui ont apporté les changements. La Guinée est une terre sacré, unie et fière de ses ancêtres qui se sont illustrés par des bons exemples qui a attirer l’attention du monde entier, nos ancêtres ont défendu avec ardeur et détermination la dignité et les intérêts de notre Patrie. Comme la dit Ahmadou Hampaté Bâ << les orteils des jeunes doivent se poser exactement sur les traces laissés par les anciens >> autrement dit les jeunes doivent imiter les anciens en suivant les meilleurs exemples qui frappent l’attention de l’humanité.
Aujourd’hui la patrie nous interpelles pour l’unité de nos actions contre tous pouvoirs où toutes personnes qui empêche le développement de notre pays, notre réussites, nous maltraites, nous retires nos valeurs qui est aussi notre dignité. Réfusons l’assignation à l’échec car par la force de Dieu et notre volonté la Guinée peut redevenir un pays de justice, de tolérance, d’acceptation, une nation où chacun est libre d’exprimer ses opinions politiques et religieux et défendre ses droits sans être inquiétés.
En Guinée, il ya plusieurs langues et plusieurs éthnies qui constituent toutes les parties d’un même corps humain. Donc personne n’a le droit de détruire ce que nos ancêtres ont gardé jalousement depuis des siècles. Pour développer notre pays nous avons besoin d’une interpénétration culturelle. C’est l’union qui fait la force, qui attire la considération des autres. Nos ancêtres ont entretenu de très bons rapports de cohabitation en suivant la philosophie africaine Chacun pour tous et tous pour chacun. Toutes les éthnies vivaient en harmonie et en symbiose.
Notre histoire est douloureux tout ces jeunes Guinéens qui sont tombé en martyrs n’avaient- ils pas droit à la vie ?
– Pourquoi nous exigeons pas que justice se fassent pour tous nos morts que nous qualifions de martyrs ?
Chers jeunes de la Guinée nous devons êtres des modèles de comportement, prouver qu’on a notre place pour être utiles à nous même et à la Nation Guinéenne.
Ce qui est important c’est la conservation de la paix, nous devons pas être des robots téléguidé par des doctrines subversives qui ne connaissent que leurs intérêts, nous devons nous battre sur le terrain pour lutter contre cette minorité de traître qui divise les fils du pays avec des idées éthnocentriste, régionaliste pour des fins politiques.
Tous les guineens doivent comprendre que lorsqu’un Malinké tue un Peul, un peul tué un Malinké où un Toma tué un Soussou, c’est le guineen qui est entrain de se poignarder lui même. Donc les jeunes doivent comprendre et combattre cette ignorance qui est la base de la barbarie.
Chers amis nous devons êtres actifs sur le terrain pour combattre l’esprit de division, d’injustice qui est à la base de tous les mots qui frênes le développement de notre pays. JEAN PAUL SATRE nous disait <<L’homme se construit en agissant >> c’est à dire l’individu est responsable de son destin. Nous devons pas rester les bras croisés intéressons-nous aux instances de décisions dans notre pays, évitons le gain facile, ayons l’esprit d’entreprise pour aussi constituer des coopératives autonomes, capable d’entreprendre des activités génératrice de revenus. Être  capable de bien géré les ressources humaines et économiques, il faut l’homme qu’il faut à la place qu’il mérite, que le mérite soit encouragée.
Que la recherche soit encouragée et soutenu pour donner le goût du travail bien fait, la jeunesse doit participer activement à la construction de la Guinée. Comme l’a dit SEYDOU BADIAN <<la maison n’est belle que l’orsque chacun y retrouve sa part de labeur. Cultivons le goût de l’effort, avoir le souci de se hiseser à un niveau mondial en laissant des Œuvres inoubliables à la Guinée et au monde au lieu d’êtres des marionnettes utilisés pour des intérêts égoïstes.
  À tous les jeunes Guinéens certe nous nous connaissons pas tous mais nous sommes et vivons la même chose, la même situation.
A ce titre, nos rêves et nos espérances sont les mêmes, raisons pour la quel j’ai pensé que ce que j’ai à partager peut nous être utile.
Chers jeunes l’unité nationale doit être le phare qui oriente notre peuple vers la paix et le développement socio-économique de notre pays. Nous devons avoir comme objectif principal hisser la Guinée parmi les nations les plus développées, où le citoyen vit dans une démocratie partagée et suivi par tous.
L’esprit qui doit dominer est l’amour de la patrie, l’amour de la création et du travail bien fait. Éviter voir même lutter contre l’intoxication des extrémistes qui cherchent à diviser pour régner.
Cultivons par conséquent l’esprit de dialogue, de la tolérance, de partage et d’acceptation de la différence comme source d’enrichissement.
Cordialement à vous.
Billo Bah
Contact: +33758590500

Comments

comments

a

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here