Les jours du ministre de l’enseignement pré-universitaire seraient ils comptés dans le gouvernement Youla?

0
93
Ibrahima Kourouma guinee
Partager

Dans le discours tenu ce samedi au siège de son parti à l’occasion du 25ème anniversaire de son retour d’exil, le président Alpha Condé a annoncé que « le mensonge c’est fini. On va tout contrôler. Ceux qui pensent qu’ils sont proches de moi et ne peuvent pas être frappés vont être surpris », a-t-il dit en rappelant : « j’ai commencé hier !» Faisant sans nul doute allusion au limogeage de la direction de l’ARMP (Autorité de régulation des marchés publics) de son neveu Guillaume Curtis.

Le président guinéen pour parler de son engagement à assainir les comptes publics, a pris l’exemple sur l’enseignement. « L’année dernière on a dépensé plus de 70 milliards pour les examens. Les gens trichaient. J’ai envoyé l’inspection d’Etat. On a économisé 40 milliards ! Ce n’est pas fini. Partout où on a dit avoir construit les écoles, On va aussi vérifier si les écoles sont construites ou pas. Désormais l’impunité c’est fini », a lancé le président Condé.

Pendant que le ministre de l’Enseignement pré-universitaire, Ibrahima Kourouma, était dans la salle. Ibrahima Kourouma dont le ministère est par ailleurs cité dans une sordide affaire de surfacturations dans l’achat de deux bus. Heureusement que le topo a été démonté par l’équipe du directeur sortant de l’ARMP, Guillaume Curtis.

Guinee7.com

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire