Les jours du ministre de l’enseignement pré-universitaire seraient ils comptés dans le gouvernement Youla?

Ibrahima Kourouma guinee

Dans le discours tenu ce samedi au siège de son parti à l’occasion du 25ème anniversaire de son retour d’exil, le président Alpha Condé a annoncé que « le mensonge c’est fini. On va tout contrôler. Ceux qui pensent qu’ils sont proches de moi et ne peuvent pas être frappés vont être surpris », a-t-il dit en rappelant : « j’ai commencé hier !» Faisant sans nul doute allusion au limogeage de la direction de l’ARMP (Autorité de régulation des marchés publics) de son neveu Guillaume Curtis.

a

Le président guinéen pour parler de son engagement à assainir les comptes publics, a pris l’exemple sur l’enseignement. « L’année dernière on a dépensé plus de 70 milliards pour les examens. Les gens trichaient. J’ai envoyé l’inspection d’Etat. On a économisé 40 milliards ! Ce n’est pas fini. Partout où on a dit avoir construit les écoles, On va aussi vérifier si les écoles sont construites ou pas. Désormais l’impunité c’est fini », a lancé le président Condé.

Pendant que le ministre de l’Enseignement pré-universitaire, Ibrahima Kourouma, était dans la salle. Ibrahima Kourouma dont le ministère est par ailleurs cité dans une sordide affaire de surfacturations dans l’achat de deux bus. Heureusement que le topo a été démonté par l’équipe du directeur sortant de l’ARMP, Guillaume Curtis.

Guinee7.com

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here