Le VOUVOUZELA » du Rpg hausse le ton: « Je demanderai au Président de l’Assemblée Nationale »…!

0
5558
Sanoussy Bantama SOW
Partager

Conakry-l’Assemblée  générale du parti au pouvoir le RPG arc-en-ciel a eu lieu ce samedi 17 juin 2017 à son siège national à Gbessia. Au cours de cette rencontre hebdomadaire, le ministre conseiller à la présidence, le « VOUVOUZELA » Bantama Sow, s’est exprimé sur le projet de manifestation de l’opposition après le mois de Ramadan.

Pour lui, la manifestation est un droit constitutionnel mais l’opposition ne marche pas sans causer des dégâts en Guinée. Il estime que les opposants veulent détruire les infrastructures telles que les routes. « Le programme de l’opposition c’est de jeter des cailloux, brûler des pneus, verser de l’huile sur le goudron. C’est pourquoi je me pose la question est-ce que celui qui se dit leader de l’opposition a été une seule fois ministre des travaux publics ? Je ne suis pas sûr ! Parce pour avoir un kilomètre de goudron, il faut dépenser des millions de dollars. Ceux qui disent qu’ils vont aider la Guinée à briller, à sortir du sous-développement, sont aussi les mêmes qui détruisent ce qui existe », lance-t-il en direction de l’opposition républicaine.

Il a par ailleurs invité le président du parlement, Claude Kory Kondiano, à s’impliquer davantage à faire respecter les lois guinéennes. « Je demanderai au Président de l’Assemblée Nationale, l’honorable Kory Kondiano de revoir les textes de loi dans ce pays. Celui qui brûle un pneu dans le goudron doit être sanctionné. Celui qui jette de l’huile sur le goudron n’est pas un ami de la Guinée plutôt un ennemi de la Guinée. C’est pourquoi le ministère de l’administration du territoire qui doit gérer les partis politiques, il doit gérer ces manifestations de commun accord avec le ministère de la sécurité », dira-t-il.

Depuis un moment, les relations sont tendues entre les deux mouvances de la Guinée. L’opposition accuse le camp présidentiel de non-respect des lois et accords. Elle compte organiser des manifestations ininterrompues pour marquer leur désaccord alors que le parti au pouvoir estime qu’il a fait les concessions nécessaires pour aboutir à un consensus bénéfique à tout le monde.

Par ailleurs, l’assemblée a été momentanément perturbée par une bagarre entre des groupes de jeunes du parti. Pour le moment, on ne sait pas grand chose sur les ou la cause de la bagarre à l’approche des communales.

Bhoye Bah

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire