Le président du BOC évoque une éventuelle exclusion de l’UFDG de l’opposition républicaine

0
4058
ibrahima sory Diallo BOC
ibrahima sory Diallo BOC
Partager

Le Front national pour la défense des droits des citoyens était ce lundi à la délégation communale de Ratoma porteur de la pétition qu’il fait signer par des acteurs acquis à leur combat. Celui de barrer la route au point 2 de l’accord politique récemment signé.

En marge de cette démarche, le président du bloc de l’opposition constructive Ibrahima Sory Diallo également président du comité d’organisation des manifestations de l’opposition républicaine s’est prononcé sur ce qui est devenu le cas UFDG depuis la rencontre le 1er septembre dernier entre le président Condé et son principal opposant Cellou Dalein Diallo. Faut-il le rappeler la détente politique aujourd’hui dans le pays est née de cette rencontre entre les têtes de file de la politique guinéenne. S’en suivront d’autres rencontres d’amicalité au point de susciter une méfiance entre le principal parti de l’opposition et les autres du même bord

Pour Ibrahima Sory Diallo, ‘’L’UFDG ne critique plus, le parti de Cellou est devenu très modeste’’. Si ça continue, a-t-il menacé, nous autres (partis membres de l’opposition) vont se retrouver et éventuellement on pourrait envisager l’exclusion d l’UFDG de l’opposition. ‘’Un parti de l’opposition doit s’opposer au régime en place’’ a-t-il enseigné.

Le BOC et son président sont-ils mieux placés pour donner des léçons à l’UFDG ? Peuvent-ils sceller l’avenir de l’UFDG? Auatnt de questions en ce sens que le bloc de l’opposition constructive était il y a un passé récent soupçonné d’être de mèche avec le pouvoir de Conakry.

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire