Le député uninominal de Siguiri en colère contre Alpha Condé: » si on était pas RPG, on allait pas subir ça »

0
107
député Mamadi savané Rpg siguiri
député Mamadi savané Rpg siguiri
Partager

sekou savané député-Siguiri, Le  deuxième mandat du Président Alpha Condé, s’annonce dans un contexte de désamour total avec les militants qui l’ont fait élire. Ça grésille de partout ! Les uns se lassent de l’ingratitude politique de celui qui est resté longtemps comme leur idole, et d’autres doutent simplement de sa capacité à mieux gérer le pays.
Le député uninominal de Siguiri, Sékou Savané se sent trahi par le président qui, d’après lui, gère le RPG arc-en-ciel comme un bien privé. Il l’a fait savoir ce mercredi 25 mai, chez nos confrères de djigui fm dans l’émission le « quotidien».
Lisez !
«C’est un maire imposé par le pouvoir central. La réunion du BPN a eu lieu jeudi à Sékoutoureya. Quand on a posé le problème de la délégation spéciale de Siguiri, le Président a dit qu’il ne s’y est jamais opposé. Il a appelé Bouréma Condé, le ministre de l’Administration, d’installer la nouvelle délégation spéciale.
Samedi dernier, quand le préfet à tenté d’exécuter cette décision, il en a été empêché. Il a appelé les sages pour leurs expliquer que le lundi à venir, il allait installer la nouvelle délégation. Colonel Fodé, le doyen de Siguiri, a dit qu’il était à Conakry à l’occasion de l’investiture du Président et qu’à cette occasion, ce dernier lui a dit qu’il n’y aura pas d’installation par ce que Savané et Adama Cissé ont accepté l’élection de Traoré. A vous de chercher la vérité !
L’origine du conflit, c’est le décret du 20 janvier. On a été rencontrer une fois le Président, nous députés de la mouvance. Diawara de PTS, en chahutant, a dit au Président que Savané se cache de lui. Le Président a dit ceci : quand je vais composer mon gouvernement, Savané va se mettre à compter le nombre de ministres originaires de Kankan et ceux de Siguiri, si les deux nombres ne correspondent pas il va me faire la guerre. C’était le 11 janvier. Et le 20 janvier, le président installe son gouvernement, il donne 6 ministères à Kankan et Siguiri n’a qu’un seul ministère.
A cause de l’effort fourni par Siguiri, j’ai exprimé mon mécontentement, et c’est ce qu’il ne fallait pas, ça n’a pas plu au président et c’est pourquoi Savané et son équipe sont décriés par le président.
Après le décret du 20 janvier, le maire Nanamoudou Magassouba est décédé, on a voulu installer Aboubacar Traoré. On a dit au président que cela ne se doit pas, on a dit au préfet qu’il y a un vice-maire qui est en vie et qui se trouve être Sylla et c’est lui qui doit être maire, suivant le principe, mais le préfet n’a pas appliqué cette règle …
On nous dit qu’il faut une élection, et c’est des conseillers du PUP, qui sont majoritaires, qui ont voté et cela ne se devait pas. Je n’étais pas d’accord. J’étais à Conakry à l’époque. Le président est venu après à Siguiri, ce groupe de gens du PUP, habillés en jaune, sont allés à la réception.
Ils se sont déshabillés en jetant leurs T-shirts quand le Président a dit la vérité. Après, quand le président est allé à Kankan, le préfet est allé le trouver là-bas, ils l’ont effrayé et il est revenu sur sa décision.
Il m’a dit qu’il va installer Traoré car, d’après lui, ses collègues à l’étranger le critiquent en disant qu’il n’est pas démocrate qu’il y a quelqu’un qui a été élu à Siguiri qui n’est pas installé.
J’ai dit au président d’accord car avant tout c’est vous le président. Ils ont installé Traoré en piétinant la loi. En plus il y a eu l’accord du 20 août, la direction nationale nous a appelé, nous demandant de fournir la liste au compte des 7 communes rurales et de la commune urbaine de Siguiri.
On l’a fait à travers les responsables à tous les niveaux, mais on arrive pas à installer par ce que le RPG est une propriété du président de la République. Sinon à Labé, Tougué, partout en Guinée, on a installé les délégations spéciales.
A Siguiri c’est pas fait par ce qu’on est RPG sinon si c’était l’opposition qui avait gagné, on aurait installé depuis longtemps. Le crime qu’on à commis c’est qu’on est RPG, si on était pas RPG, on allait pas subir ça !
Le parti est là , il vit toujours des cotisations. Les responsables du parti souffrent toujours à Siguiri. Je sais que ce que je dis là va me coûter cher mais je le préfère au nom de la vérité.
Tout ce que j’ai fait au RPG est piétiné c’est comme si je n’ai fait que du mal. Car même s’il y a tremblement de terre à Siguiri, même n’étant pas là-bas, on dit que c’est moi…..
Le Président, quand il était opposant, a dit qu’il va faire de Siguiri le petit Paris de la Guinée, mais aujourd’hui Siguiri est l’enfer de la Guinée….. »
Décryptage, LM Cissé pour nos confrères de mosaïqueguinee.com

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire