L’avocat de Toumba Diakité Fait des Révélations

0
6388
Partager

Après l’entretien d’Aboubacar Toumba Diakité et Me Paul Yomba Kourouma, l’avocat s’est confié à notre rédaction, pour déballer des révélations sur des sujets rétrogrades de l’histoire du massacre du 28 septembre, en commençant au Camp Alpha Yaya, jusqu’au stade du 28 septembre. Lisez l’intégralité de ces révélations.

D’entrée, il indique que pendant qu’il y avait la conception de la préparation et de l’exécution du massacre, Toumba Diabaté était commandant de la garde juste par le nom, parce que les fonctions lui étaient arrachées. Une garde parallèle était déjà constituée. « Toumba Diakité était à la maison, et ayant appris ce lui pour qui il assurait la garde, c’est-à-dire le chef de l’Etat était sortie, c’est ce qui a valu la sortie de Toumba Diakité pour le stade ».

Et cette sortie, souligne-t-il, a été très salutaire, « parce que recherchant le capitaine, il a rencontré les leaders politiques en souffrance, il a embarqué les leaders pour les mettre en lieu sûr. C’est de lui que ces leaders tiennent leur survie. Malgré que les lieux étaient assiégés par des militaires qui leur menaçaient de sortir pour leur massacrer ».

Mais Toumba a résisté, il est allé les confier à l’Etat-major de la gendarmerie. « Et si ils leurs envoyait dans les camps militaires, ça serait mortel. Et Toumba a fui la troupe, pourtant un commandant ne le fait pas. Et si Toumba a fui, c’est parce qu’il n’était pas solidaire des autres. Toumba avait aussi interdit à ses subordonnés de sortir, il avait dit que c’est la police qui gère les manifestations. Et par rapport à ça, il y a eu des vives altercations ».

Avant de promettre que Toumba Diakité va décortiquer ce dossier, parce que, dit-il, « c’est impensable que dans les mêmes circonstances de temps et de lieu, pour un même individu, qu’on fasse croire qu’aux même moments, il soit en train d’assassiner, et que de l’autre côté qu’il soit entrain de piller, et de l’autre horizon qu’il soit en train d’incendier ou de violer. C’est vraiment impensable. C’est tout l’amalgame qu’il y a dans cette affaire, et c’est avec toutes les difficultés que le parquet a inculpé Toumba, parce qu’elle n’arrive pas à coller une infraction précise à mon client Toumba. Donc il s’agit de simple dénonciations calomnieuses et que d’un rêver de la main, il le balayera ».

Saidou Barry

Tel: 224 622 735 138

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire