Labé : devant le juge, un chef de gang révèle la complicité d’Alpha Condé

0
1253
Partager

Mercredi , le tribunal de Labé a vécu un procès criminel peu ordinaire tant à cause du profil du prévenu que de ses exigences.

D’entrée de jeu Alhssane Baldé a exigé un repas de chef pour son petit déjeuner avant de parler puis quand la requête a été satisfaite ,il a poursuivi son show en menaçant de ne piper mot si les Officiers de police judiciaire et autres agents impliqués dans son arrestation ne restituent pas ses biens qu’ils ont dérobé cet autre incident fera suspendre l’audience une bonne dizaine de minutes.

Après cet incident peu honorable pour le ministère public, Alhassane Baldé a jeté un coup de froid sur l’assistance en déclarant que l’Etat a longtemps utilisé ses services pour se débarrasser de certains de ses ennemis. Aussi il a reconnu avoir tiré à bout portant sur un membre de son gang qui avait violé une jeune dame lors d’une attaque. Son argument pour ce geste est qu’en faisant le mal on fait pas le mal.

Questionné sur ses multiples coups et leur planification Alhassane Baldé a répondu que les périodes de détention permettent de collecter des informations sur les cibles potentielles et a reconnu avoir plusieurs canaux de communication qu’il n’a pas voulu révéler pour le respect de son ‘’art’’.

Sans se démonter le jeune homme a fait frissonner la cour en affirmant que le chef de l’Etat Alpha Condé est au courant de son existence ainsi que certains membres de son gouvernement sinon comment sortirai je de la maison centrale ?

Alhassane Baldé a estimé que ses services avaient été sollicités même pour éliminer Yaya Jammeh l’ex dictateur de Banjul et qu’il avait été mis aux arrêts à Ziguinchor dont il s’est évadé.

Pour ce qu’on sait de l’homme il est passé par une académie militaire portugaise à Lisbonne et est polyglotte rompu au métier des armes.

Pour ce premier acte de son procès Alhassane Baldé fait office de rock star et ses tirades sont reprises sur les réseaux sociaux. En tout cas en attendant l’acte deux qui se tiendra à un jour non encore déterminé à cause de la colère des hommes en robe noire.

Pour les cas les plus célèbres dont il est poursuivi il y a l’affaire Ousmane Tanou où un homme est mort et une fille a été violée ,l’affaire de l’attaque du propriétaire d’un complexe hôtelier de Pita qui s’en est tiré par chance et l’attaque de l’ex directeur d’agence de la Fi bank à Labé ainsi que des attaques sur la transnationale au niveau de Thiangel Bory.

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire