La communauté guinéenne de Tunisie très en colère contre une décision d’Alpha Condé (Lettre)

1
2266
Ambassade de Guinee en Tunisie
Partager

Nous écrivions récemment dans nos éditions que la communauté guinéenne vivant en Tunisie est en colère contre les autorités du pays. La nomination d’un tunisien comme Consul Général de la Guinée en Tunisie a été le geste de trop qui a suscité le courroux de cette diaspora. Sam Zoumathi est son nom. Homme d’affaire de plusieurs nationalités (tunisienne, libanaise, française, américaine…), il a été présenté à la communauté par le ministre Ibrahima Kassory Fofana et l’ambassadeur Ousmane Diao Baldé (Voir photo). Son personnel, exclusivement tunisien, serait dirigé par sa propre femme. Cette nomination est perçue par la diaspora guinéenne comme une « insulte à la souveraineté guinéenne ». Car depuis, elle est devenue la cible des autres communautés de l’Afrique subsaharienne qui voient dans ça un acte de « corruption ». Dans une lettre ouverte publiée, le jeudi 25 août 2016, elle interpelle le président de la République Alpha Condé afin de « remplacer » le tunisien par un cadre guinéen.

Lettre
LETTRE OUVRTE À SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Monsieur le Président,
Nous communauté guinéenne essentiellement estudiantine résidente en Tunisie venons avec beaucoup d’espoir et en dernier recours auprès de votre haute autorité en tant que premier magistrat de la nation, vous interpeller sur une situation inquiétante, et qui nous préoccupe à plus d’un titre.
Cette interpellation est consécutive à la nomination récente d’un homme d’affaire Tunisien au poste non pas de consul honoraire, mais plutôt comme Consul Général de Guinée en Tunisie (dans son propre pays).
La question est de savoir est-il possible de nommer une personne étrangère à notre pays, possédant plusieurs nationalités (Tunisienne d’origine, Française, Libanaise, Américaine) à un poste aussi stratégique qui représente la souveraineté nationale de notre pays ?
Nous avons du mal à croire à cette hypothèse ,car l’intéressé du nom de SAM ZOUMATHI qui exerce dans le monde des affaires nous a été présenté par le Ministre IBRAHIMA KASSORY FOFANA et l’Ambassadeur OUSMANE DIAO BALDE dans un bâtiment privé où flotte le drapeau Guinéen, dont le personnel est composé exclusivement de Tunisiens et qui serait dirigé par la femme du soi-disant consul, lui-même vaquant à ses voyages intempestifs sous le seau de la Guinée qui lui permet de bénéficier des privilèges et immunités diplomatiques pour ses affaires.
Monsieur le président, le paradoxe dans cette histoire est que l’intéressé se targue toujours d’avoir donné de l’électricité à notre pays, et si tel est le cas, pourquoi il n’a pas été mis dans le panier des investisseurs ?
Sauf le mettre à un poste qui requiert de la disponibilité, du patriotisme, de la connaissance du terrain diplomatique. Toute chose qui ne saurait être accomplis que par des dignes fils de notre pays en qui vibre la fibre patriotique.
Monsieur le président, cette soi-disante nomination demeure comme une insulte et une entame à la souveraineté guinéenne, car c’est toutes les communautés de l’Afrique subsaharienne établies en Tunisie qui ironisent, et critiquent cet acte en parlant de corruption, et du jamais vu dans l’arène diplomatique mondiale.
De tout ce qui précède, nous jeunes étudiants constituant l’avenir et l’aile percutante du changement que vous avez tant souhaité et prôné à notre faveur, souhaitons vivement le remplacement de monsieur SAM, par des patriotes compétents qui ne manquent pas au ministère des affaires étrangères de notre pays, et qui pourront répondre à nos aspirations légitimes.
Monsieur le président, vous avez certainement été victime d’une duperie de votre entourage dans cette situation, mais nous pensons qu’à travers cette lettre ouverte vous pouvez rectifier le tir car nous avons l’intime conviction que cette nomination vient écorner l’image de notre pays.
Nous restons convaincus Monsieur le président que vous allez faire rayonner la diplomatie Guinéenne partout dans le monde à l’image de feu président AHMED SEKOU TOURE qui fut un nationaliste convaincu reconnu en Afrique et dans le monde entier.
Veuillez croire excellence Monsieur le président en l’expression de nos sentiments distingués.
Vive la Guinée Vive la jeunesse
La communauté Guinéenne de Tunisie
Tunis, le 25 août 2016

Comments

commenter ici

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis indigné par le fait de constater que vous vous permettez de publier un tel article sans aucun fondement ni aucune authenticité ! ! ! En tant que membre du bureau exécutif de la communauté des étudiants et stagiaires en Tunisie, je tiens à préciser que cette lettre ouverte au président Alpha Condé n’emane pas de la communauté Guinéenne résidante en Tunisie.
    Ce journal devrait se préoccupé de l’authenticité et de la fiabilité de leurs sources avant de publier quoi que ce soit !!
    J’informe par la même occasion que Mr Sam Zormathi (consul honoraires) ne reçoit aucun salaire, donc pas fonctionnaire de l’État bien que bénéficiaire de la nationalité Guinéenne par naturalisation, mais participe activement aux activités et événements organisés par la communauté Guinéenne en Tunisie sous le sigle « CESGUIT  » parallèlement à ses obligations diplomatiques bilatérales.
    L’objet de ce commentaire n’est pas de prendre position par rapport à la situation mais de vous faire savoir les réalités du terrain .
    Pour finir j’exhorte Opinion libre à rectifier cet article et de faire preuve de plus de professionnalisme à l’avenir car diffuser de mauvaises informations constitut un danger public.
    Mohamed mouctar Diallo
    Chargé des affaires culturelles CESGUIT

Laisser un commentaire