Ibrahima Kalil Konaté K au carré: un ministre ethno, qui fait honte à la Guinée dans la sous région (reportage)

Ibrahima Kalil Konaté ministre de l'enseignement
Ibrahima Kalil Konaté ministre de l’enseignement

Voici la première réaction du ministre Guinéen de l’enseignement pré_universitaire et de l’alphabétisation, Ibrahima Kalil Konaté (K au Carré) après sa nomination par Alpha Condé.
« Je suis entrain de me remettre de mes émotions car j’ai été surpris par le président de la République en me confiant un département très sensible qui vient de sortir d’une crise qui a secoué tout le pays. Une petite personne comme moi, le Chef de l’Etat m’a confié la mission de redresser ce département. Je mesure la portée de cette confiance » a-t-il affirmé.

a

Ancien directeur communal de l’éducation de Matoto, Ibrahima kalil Konaté K2 est conscient des crises qui ont secoué le secteur de l’enseignement pré universitaire. Pour atteindre ses objectifs, Ibrahima Kalil Konaté souhaite l’apport de tous les acteurs du système éducatif dans le pays. Il laisse entendre: « tous ceux qui peuvent intervenir directement ou indirectement dans le bon fonctionnement du ministère de l’enseignement pré universitaire et de l’alphabétisation, qu’il s’agisse des enseignants, DPE, DCE, APEAE, Inspecteurs, des Journalistes pour leur accompagnement, le département sera ouvert pour les médias afin que nos actes soient connus du grand public ».

A la question de savoir ce qu’il fera dans ses premières heures, « c’est très prématuré pour moi de me prononcer bien que j’ai gravis tous les échelons du ministère de l’enseignement, j’ai passé tout mon temps dans l’enseignement. C’est donc cette somme d’expérience que nous allons partager avec d’autres personnes qui en ont plus que moi d’ailleurs. Je serai à leur écoute », repond-t-il.

En rappel, le ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation a traversé une crise caractérisée par l’abandon des cours par des enseignants contractuels qui réclamaient leur prise en charge par la fonction publique après plusieurs années de service rendus à l’école guinéenne. A cela s’ajoute la grève du syndicat de l’éducation qui a exigé une meilleure condition de vie et de travail des enseignants.

Depuis qu’il a été installé dans ses fonctions, voilà qu’il a été incapable de régler les différentes crises qu’il avait bien eu connaissance avant sa nomination. Plus grave, pendant cette période de grève des enseignants, K au carré a téléphoné à l’un des syndicalistes pour lui dire que toi tu ne dois pas rester avec ces gens là car tu es de notre ethnie « Maninka ». Cette phrase du ministre prouve à suffisance qu’il est l’un des plus grands ethno de la Guinée. Un individu qui a humilié la Guinée lors de son passage à l’assemblée nationale où il a été incapable de lire le montant de son budget cela a suscité plusieurs débats sur les réseaux sociaux. Beaucoup de blogueurs africains se sont moqués du ministre et surtout de la Guinée.
Dans un pays normal, il devrait être limogé pour faute lourde et trahison par rapport à sa mission de ministre de la république.

Macka Baldé
Contact +33601064916
Libreopunionguinee@gmail.com

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here