Guinée: Scandal financier et enrichissement illicite au cabinet de la Présidence de la République

Scandale financier au cabinet de la présidence de la République de Guinée: comment Ibrahima Kalil KABA gère le budget de 1 milliard de franc Guinéen par jour de la présidence ?

a

Après que le train de vie du chauffeur du ministre Directeur de cabinet la Présidence de la République de Guinée ait attiré les attentions, c’est le tour du Coursier qui fait jaser actuellement dans les causeries et dans les couloirs, même du petit-palais.
On se rappelle, il y a juste quelques semaines que le ministre directeur du cabinet du PRG a été obligé de mettre son chauffeur à la disposition de la police nationale (son service d’origine) à cause d’un soupçon de vol de devises. Tout serait parti des constats des trains de vie du chauffeur, ses acquisitions, ses investissements en Guinée et à l’étranger pour que certaines personnes, qui peuvent trouver aucune explication à de tels enrichissements spontanés, le soupçonne de vol de quelques dizaines de milliers de dollars à la présidence.
Comme, on le dit, il n’y a pas souvent de flammes sans feu : cet enrichissement constaté du chauffeur n’est que la face visible d’un iceberg. Selon certains employés même de la présidence, un groupuscule de personnes qui entoure le ministre Directeur de cabinet composés de : l’intendant, Responsables logistiques, DAF, secrétaires particulières, assistantes DAF et Assistants Ministre Directeur du cabinet sont tous devenus à ce jour des véritables fortunés. Même le chauffeur et coursier n’ont aujourd’hui rien à envier d’un ministre ou d’un chef d’entreprise.
Après un récent article sur le train de vie du chauffeur, la surprise continue avec l’ampleur des réalisations du coursier (un certain M. Doumbia) : Une maison construite, achetée dans un quartier huppé de Conakry, d’autres en construction, 2 Range Rover achetées (Noir pour lui-même et Blanc pour son épouse)… selon d’autres indiscrétions, M. Dounbia aurait même acquis un appartement aux USA et une villa en Côte d’Ivoire. Ce qui ramène à la question, d’où viendraient les richesses de ces simples commis ? Qu’en seraient pour les responsables qui envoient le chauffeur et le coursier faire les retraits d’espèces à la BCRG ?
Les 380 milliards de budgets alloués à la présidence de la République de Guinée semble-t-ils être entièrement décaissés (soit plus d’un milliard par jour).
Le coursier et le chauffeur ne peuvent en bénéficier ainsi que lorsque les grands sont suffisamment servis.
Nos enquêtes continuent et nous y reviendrons !

Alphadjo Baldé adbalde2@gmail.com

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here