Guinée : de l’amateurisme au sommet du football guinéen « constat »

Le football guinéen est entrain tout simplement de s’écrouler. Depuis l’avènement de Antonio Souaré , Kerfalla Camara KPC et Amadou Diaby à la tête de la fédération guinéenne de football, notre football perd de plus en plus ses valeurs et l’objectif visé est l’intérêt personnel.
Dans un pays normal qui a des objectifs pour faire l’émergence du football une priorité, on ne peut jamais accepter que le président de la fédération puisse être propriétaire d’un club de football « HOROYA » et le président de ligue du football être le propriétaire de « Hafia ».
A partir du moment où les responsables du football sont des propriétaires des clubs ou centres de formations, c’est le conflit d’intérêts qui va s’imposer au détriment des initiatives concrètes. Depuis l’avènement de cette équipe dirigée par Mamadou Antonio Souaré, c’est de l’amateurisme et le conflit d’intérêts entre les propriétaires des clubs qu’on assiste au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes qui assaillent le football guinéen.
Le dernier congrès de la fédération guinéenne de football tenu à Kindia tout récemment en dit long sur les crises internes que traverse le football guinéen. Bouba Sampil de l’AS Kaloum dans un courrier adressé à Antonio Souaré, avait fustigé l’amateurisme qui prévaut au sommet du football guinéen et même Kerfalla Camara avait bouder l’événement. La dernière sorti ratée du syli national du côté du Maroc prouve à suffisance que cette équipe dirigeante actuelle est tout sauf professionnelle.

a

A en croire plusieurs sources, les Matchs amicaux programmés pour le Syli national avec certains pays n’ont pas été bien négociés raison pour laquelle, ces différents pays ont refusés de jouer contre la Guinée. Plus loin, on nous explique que les dirigeants du football ont improvisés des Matchs amicaux avec des clubs amateurs. Sans oublier l’argent dépensé par la fédération pour réunir les footballeurs guinéens sans qu’on ne puisse jouer les Matchs qui étaient prévus.

A l’allure où vont les choses, notre football risque de sombrer si rien n’est fait pour stopper l’amateurisme qui prévaut au sommet du football guinéen.

Par libreopinionguinee.com
(LOG)

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here