Guinée: Claude Kory Kondiano met en garde le personnel de l’administration parlementaire

Photo assemblée nationale

Photo assemblée nationale Les travaux de la session des lois ont démarré ce mardi 7 avril à l’Assemblée Nationale. Au cours de la cérémonie d’ouverture, le président de l’Assemblée Nationale, Claude Kory Kondiano a fustigé le comportement des membres de l’administration parlementaire.

Lors de son discours d’ouverture, le président de l’assemblée nationale s’est exprimé sur les manifestations des travailleurs de l’administration parlementaire qui ont secoué son institution durant les derniers jours du mois de mars dernier. Il a indiqué qu’il est surpris par les comportements de certains travailleurs parlementaires qui, selon lui, ne mesurent même pas les conséquences perverses qui peuvent en résulter pour eux.

S’adressant aux membres de l’administration parlementaire, le président du parlement guinéen a martelé ceci : « Dans l’état actuel de la situation dans lequel vous vous trouvez, très peu d’entre vous, peuvent apporter des preuves juridiques attestant que vous êtes liés à l’Assemblée Nationale par des contrats à durée indéterminée faisant de vous des employés permanents du parlement ».

Poursuivant son intervention, le président de l’Assemblée nationale dira que les actes de violence gratuite auxquels les travailleurs de l’administration parlementaire se sont livrés dans cette institution surtout le lundi 24 mars 2015 devraient amener la nouvelle assemblée nationale à revoir ses relations avec ceux-là pour savoir s’ils sont des agents permanents.

« En tout état de cause, les agents qui vont figurer sur la première liste qui sera affichée sous peu de temps seront soumis à une évaluation et tous ceux d’entre vous qui vont échouer à ce test ne pourront pas être des agents permanents avec des contrats à durée indéterminée. Ils pourraient être retenus, s’ils le méritent, comme agents contractuels pour des emplois techniques bien déterminés », martèle Claude Kory Kondiano.

Et d’ajouter, « comme je vous l’ai déjà dit une fois, cette démarche est incontournable car, c’est cela seulement qui fera de l’assemblée nationale de notre pays un parlement normal afin que la Guinée puisse enfin, ressembler aux autres pays du monde dans ce domaine ».

Le président de l’assemblée a enfin dit :« je vous conseille de sortir de la logique des rapports conflictuels avec la direction de la nouvelle assemblée nationale dans laquelle vous vous êtes engagés volontairement ou involontairement pour vous préparer sérieusement à accéder aux catégories d’agents permanents du nouveau plan de carrière qui vous sera offert et à travers lequel nous tenons à vous garantir un avenir professionnel bien meilleur ».

Ibrahima Sory Bah

+224 664 64 48 95

www.libreopinionguinee.com

 

 

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here