Grève sauvage et illégale en Guinée: Alpha Condé n’a plus qu’une seule piste à exploiter, à défaut, il risque gros !

0
3687
Alpha Conde lors de la conférence de presse au palais sekhoutoureya
Alpha Conde lors de la conférence de presse au palais sekhoutoureya
Partager

Depuis le déclenchement d’une grève le 13 novembre 2017 par le SLEEG de Aboubacar Soumah le président et son ministre de la justice ont qualifié cette grève d’illégale et de sauvage. Force est de constater que le seul interlocuteur crédible et fort reste Aboubacar Soumah. Après avoir menacé les syndicalistes et les médias, Alpha Conde vient de comprendre que tous ceux qui’l avait écouté concernant cette grève l‘avaient menti car la base se trouve bien avec le clan Soumah.
Il n’a plus d’autre choix que de redescendre sur terre. La seule et unique carte qui lui reste est celle de négocier avec les vrais syndicalistes afin de tenter de résoudre cette crise qui mine le secteur de l’éducation guinéenne depuis quelques semaines.
S’il s’entête il risque gros car dans un pays normal on ne peut pas fermer les écoles pendant deux jours à plus forte raison deux semaines. C’est l’avenir de nos enfants qui est en jeu.

Macka Baldé

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire