Foot informel : Matoto accueille la 4ème édition du tournoi Bah Lamine

0
328
Partager

Au 11 Novembre au 16 Décembre 2017 le stade communal feu kabinet kouyaté de matoto va vibrer au rythme de la quatrième édition du tournoi de football doté du trophée, Mohamed Lamine Bah, journaliste et directeur de l’information au groupe cismedias. Trente deux equipes informelles venues de Conakry et de l’intérieur du pays y prendront part. Ce tournoi sera organisé comme les éditions précédentes par l’ONG, Association Etoile du Fouta.

Saluer la corporation du journalisme sportif dans le pays et attirer l’attention des décideurs politiques sur les difficultés que les journalistes sportifs éprouvent dans l’exercice de leur métier, sont entre autres les motifs de l’organisation et de la pérennisation de ce tournoi annuel, a confié Alhousseny Baldé président de l’ONG. Selon notre interlocuteur, les journalistes sportifs guinéens n’ont aucune considération chez les autorités politiques du pays. Ce qui est tout à fait injuste, a-t-il renchérit.
.
Pour mettre fin à cet état de fait, depuis 2014 l’association étoile du Fouta se sert de ce tournoi informel qui a pris la forme de trente deux équipes lors de la troisième édition, l’année dernière pour célébrer et promouvoir la pratique du journalisme sportif en Guinée, mais aussi et surtout interpeller les gouvernants sur les difficultés des commentateurs sportifs.

En marge de la quatrième édition en vue trente deux équipes se produiront en éliminatoire directe. Fait-il noter que le match d’ouverture va opposer l’Académie Memphis à l’Académie Dapompa, le 11 Novembre prochain au sein du complexe sportif, kabinet kouyaté de Matoto. Quant à la finale, elle devra se jouer le 16 Décembre 2017.

Par conséquent, le comité d’organisation piloté par Alhassane Baldé, rassure le public de la prise de toutes les dispositions utiles pour le bon déroulement du tournoi à l’image des éditions passées. Alors personne n’a droit de se faire compter même un seul match, a conclu le jeune Baldé.

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire