Face à la menace de Trump, la Guinée autorise le rapatriement de plusieurs Guinéens des Etats-Unis

0
6867
Alpha Conde, Donald Trump et Mélania à Riyad
Alpha Conde, Donald Trump et Mélania à Riyad
Partager

Propositions de Conakry aux autorités américaines dans le cadre de l’immigration

Environ deux semaines après le durcissement de ton par les Etats-Unis, qui menacent d’imposer des restrictions de visas à la Guinée, le gouvernement guinéen a accepté le rapatriement d’une cinquantaine de ses ressortissants jugés “indésirables” par les autorités américaines, a t-on appris de source diplomatique à Washington.

Selon cette source, le nouveau ministre guinéen des Affaires étrangères, Mamadi Touré, a adressé la semaine dernière au département d’Etat une lettre acceptant le rapatriement de 59 guinéens accusés de “crimes ou d’entrée illégale” aux Etats-Unis. Dans la même lettre. indique t-on, la Guinée aurait réitéré sa demande au gouverment américain d’accepter sa proposition de mise en place d’une procédure d’identification pour les futurs demandes d’expulsion pour s’assurer que les personnes visées sont effectivement des Guinéens.

Les autorités de Conakry croient fermement qu’il ya des ressortissants de nombreux pays à travers la sous-région et même au délà, qui avaient illégalement obtenu des passeports guinéens sous les régimes militaires précédents. Elles estiment que cette vérification est nécessaire pour éviter d’accueillir des non guinéens dans le pays.

Selon l’Ambassade de Guinée à Washington, ils sont 2140 guinéens recensés comme clandestins aux Etats-Unis. Depuis le début des opérations de rapatriement déclanchées par l’administration Trump, 75 d’entre eux ont déjà été expulsés du pays.

Dans la même lettre, la Guinée aurait exprimé la volonté de préserver les bonnes relations d’amitié et de coopération avec les Etats-Unis et ne s’opposerait pas au rapatriement de ses citoyens,

Libreopinionguinee avec AlloConakry

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire