Exclusivité: Voici les propos qui ont exclus Mamadou Barry de l’ufdg (Audio)

0
8991
Mamadou Barry Ufdg
Mamadou Barry Ufdg
Partager

Libreopinionguinee.com et la radio libre Opinion RLO, reçois  Mamadou Barry, Analyste Financier, membre du Bureau Exécutif National et attaché de Presse de Cellou Dalein DIallo. Exclu de l’ufdg depuis le 4 Novembre 2015.

Libreopinionguinee.com Bonjour Mr. Barry

Mamadou Barry : Bonjour mon frère Macka Baldé

Nous avons reçu le Son de votre passage à l’Assemblée Générale de l’ufdg qui à précédé votre exclusion en début Novembre 2015. Pourquoi faire paraître ce son seulement maintenant ?

C’est vrai. En fait, j’ai reçu des messages et entendu tellement de critiques de la part de nos compatriotes, surtout de l’étranger qui me reprochent d’avoir insulter Cellou Dalein lors de cette Assemblée Générale, que je me suis dit qu’il faut que les gens sachent ce qui a été dit ce jour.

Mais à entendre le son, on se rend compte que l’intervention est interrompue brutalement. Pourquoi cela ?

Oui effectivement, l’interruption vient du fait que le son de mon micro à tout simplement été coupé au moment où j’ai commencé à donner les nom des cadres qui nuisent au bon fonctionnement du parti. Le son a été coupé sur ordre et instructions de Aliou Condé.

Vous avez été exclu de l’ufdg et la justice a donné raison à l’ufdg, quel est votre sentiment ?

L’objet de cette plainte était de dire que si on dit que Alpha Conde ne peut pas faire ce qu’il veut dans le pays, Cellou Dalein ne peut pas faire ce qu’il veut à l’ufdg. La justice m’a donné tort et j’en prend acte. Mais aujourd’hui, même les avocats de l’ufdg estiment que la justice a eu tort d’accepter mon exclusion.

 Est-ce qu’on peut revenir sur les vraies raisons de votre exclusion de l’ufdg ?

Les vraies raisons de l’exclusion tournent autour de Ma liberté de parole qui dérange. Mais de nos jours, on se rend compte qu’un petit clan veut faire le vide autour de Cellou Dalein pour faire ce que bon leur semble sans être dénoncés.

Vous considérez-vous toujours de l’ufdg?

Ou, je suis de l’ufdg dans le sang. Mais vous savez, ils on fait de ce parti un clan, une famille, un groupe de copains, une vache à lait, un parti de région, d’ethnie et de communauté. Cela est contraire à Ma vision. L’ufdg est un ensemble de valeurs, un projet pour lequel des hommes et des femmes se sont donnés corps et âme pour l’émergence d’une nouvelle Guinée pour tous. On veut nous faire croire aujourd’hui que l’ufdg est un combat entre Pita et Labé. Cela je ne l’accepte pas !

Que pensez vous du verdict en faveur de l’ufdg contre vous ?

 Je n’ai pas l’habitude de faire des commentaires sur une décision de justice. Mais tout le monde aujourd’hui, y compris la direction de l’ufdg estime que ce verdict contre moi n’est pas juste.

 Et que pensez-vous du verdict en faveur de BAH Oury ?

Je vois que Vous voulez vraiment que je commente une décision de justice. Je prends cette décision sur un plan philosophique en me distant « Dieu est tout » et que s’il a mis dans la bouche de ce juge de prononcer l’annulation de l’exclusion, c’est pour dire à la direction de l’ufdg ce qui suit :  » vous avez commis des erreurs depuis 2010, alors que le monde entier attendait l’ufdg à la tête de ce pays. Je vous donne une nouvelle chance de vous retrouver dans l’union des forces parce que le peuple de Guinée est convaincu que seul ce parti pourrait apporter le bonheur dans ce pays à travers une alternance crédible. » Voilà pour moi, le sens de ce verdict en faveur de Bah Oury. C’est donc à Cellou Dalein de comprendre le message et à prendre ses responsabilités historiques.

 Mais selon vous, à qui profite cette pagaille au sein de l’ufdg ?

 Moi, je dirai plus tôt qui est le plus grand perdant dans cette situation. Je pense que Cellou Dalein est le plus grand perdant. Alpha Condé est aux affaires et il observe, Bah Oury est dehors et il attend. Cellou Dalein des ambitions légitime pour 2020 et avant cela, des communales et des législatives qui doivent consolider la machine UFDG pour 2020. Si cette machine va dans tous les sens, tous les jours son arrivée à sekoutoureya devient compromise. C’est à lui de comprendre cela et de prendre de la hauteur dans un environnement très hostile surtout à son endroit. 

 Que pensez-vous de la gestion actuelle de l’ufdg ?

La gestion actuelle de l’ufdg est dans une confusion totale. Tout roule de travers et il n’y a personne pour dire la vérité au Chef. Il y a la guerre de clans. Système PDG. On élimine les grandes gueules en faisant croire que ce sont eux le problèmes (Mamadou Barry, Lamine Diallo et Bah Oury), ensuite ils se prennent entre eux pour la succession, pour l’argent des militants et pour des privilèges.

Que pensez-vous des sorties de Fodé Oussou, Ousmane GAOUAL et même Cellou Dalein à propos du retour de BAH Oury ?

Ces sorties vont justement dans le sens de cette guerre. Mais bizarrement les deux Oussou se sont calmés. Depuis le retour de leur patron. Il fallait qu’ils chauffent dès après le verdict pour ne pas laisser le vide en attendant que Cellou Dalein revienne. Mais avec sa sortie, on se rend bien compte que le message est certes plus calme et doux, mais il est le même. Pas de retour possible !

 Nous avons suivi la sortie de Aboubacar Soumah sur Le point 2 des accords, qu’en pensez-vous ?

Oui, on a tous suivi cela et moi j’ai été exclus pour avoir justement critiquer les décisions du parti en « dehors » dès instance et dans les médias. Aboubacar Soumah fait pire en tant que député, il n’y a même pas d’avertissement à son encontre. J’ai écrit à la direction pour signifier cette injustice. Mais Cellou Dalein n’osera pas sanctionner Soumah parce qu’il a peur de la réaction de la Basse Côte.

Nous avons également suivi Les derniers évènements entre Fodé Oussou et les cadres, militants de la basse Guinée en ce qui concerne le Kountigui El Hadj Sekhouna. Quel est. Outre sentiment ?

On est toujours dans la guerre des clans au sein de l’ufdg. Aboubacar Soumah a des ambitions pour la mairie de Dixinn, il fait croire à un appel du pays de Alpha et je vois certains militants Ufdg sur Les réseaux sociaux qui commencent à paniquer  » il ne faut pas laisser Aboubacar Soumah partir, donnez lui tout ce qu’il veut ! ». De l’autre côté, on fait semblant de mettre la pression sur Fodé Oussou pour montrer la présence de la Basse Côte pour influencer les décisions de l’ufdg. Avec cette pression, l’ufdg n’osera pas ramener Aboubacar Soumah à l’ordre.

 On parle même d’une plainte de Aboubacar Soumah contre Fodé Oussou ?

Oui, mais pour donner un caractère « solennel et sérieux » à cette plainte, on dit que ce n’est pas Aboubacar Soumah contre Fodé Oussou, mais c’est Les fils et filles de la Basse Côte contre Fodé Oussou. Forcément, il y aura solidarité de l’ufdg et surtout de Cellou Dalein pour défendre Son Vice-président. Cela donne encore plus de poids à ce dernier au sein de l’ufdg surtout si BAh Oury ne revient plus.

 II y a beaucoup de débat sur le code électoral, quel est votre perception de ces débats ?

Effectivement, il y a beaucoup de bruit autour de ce code. Tout le monde est concentré sur le mode de désignation des chefs de quartiers et de districts, mais personne ne se préoccupe de la gestion des collectivités. On a voté en même temps le code électoral que celui des collectivités locales qui a vu Les domaines de compétences des communes chuter de 32 à 13. On remet totalement en cause le principe de décentralisation sans que cela ne dérange personne. La gestion du développement passera forcément par la décentralisation. C’est dommage !

Que pensez-vous de la petite guéguerre entre Les cadres de l’ufdg et ceux de l’ufr ?

 C’est une aberration totale. Deux libéraux qui se battent devant un communiste. Deux cadres qui on fait la fierté des guinéens dans un gouvernement en 1996, main dans la main. Deux cadres qui étaient suffisamment proches pour Fomer une alliance en 2010. Deux cadres qui devront forcément se donner la main si on veut une alternance crédible en Guinée. Lorsque ces deux se battent et se déchirent, c’est forcément alpha qui jubile. Mais le combat n’est pas de savoir qui est patron à Matam ou à Ratoma, mais comment arriver au sommet de l’état. C’est cela le défi.

Comment voyez-vous cette Alliance Ufdg-Udg ?

 Mamadou Sylla l’a clairement dit, alpha lui avait promis de lui rendre l’argent que l’état lui doit et n’as pas respecté ses engagement. Cela veut dire que si demain, alpha lui dit « tiens, vient chercher ton argent » il retournera là-bas. La Politique ce n’est pas de l’amusement et Cellou Dalein devrait le savoir depuis le temps. La rencontre Mamadou Sylla et Cellou Dalein pour sceller cette alliance a eu lieu le 22 Janvier 2017, soit 10 ans jour pour jour des massacres en 2007. Souvenez-vous de l’origine de ces évènements avec la sortie de prison par Conté de Mamadou Sylla et Fodé Soumah. On se souvient que plus de 80% des victimes de l’époque étaient de l’ufdg. En 2015, Cellou Dalein a eu la même alliance avec Moussa Dadis Camara. Il faut que Cellou Dalein fasse attention avec ses alliance qui ne font que miner sa crédibilité pour la conquête du pouvoir.

Comment percevez-vous cette mobilisation des Contéistes ?

C’est le monde à l’envers. Le retour des contéistes comme seul alternance au pouvoir de alpha Condé. Cellou Dalein veut embarquer l’ufdg dans cette voie. Nous à l’ufdg nous avons vécu le pouvoir Conté avec tout ce que cela a donné comme mode de gestion. Mais il y a un clan qui veut prendre Cellou Dalein et l’ufdg pour mener un combat contre Alpha Condé pour un retour au pouvoir de la Basse Côte. Comme toujours, l’ufdg est une machine que chacun peut venir prendre, l’utiliser et la jeter après. Il faut que Cellou Dalein arrête de se faire avoir. Si la Basse Côte voulait d’un Contéiste, elle avait un fils de Conté comme candidat en 2010.

Vous êtes  candidat indépendant pour la commune, qu’est-ce qui vous à motivé et quelles sont vos chances ?

 Oui, je suis candidat indépendant pour la Mairie de Ratoma. Vous savez, pour Les législatives et la présidentielle, il faut un parti Politique, mais pour les communes, c’est le citoyen qui se prend en charge. J’ai une expérience, un projet et une vision que je veux partager avec les citoyens de Ratoma. En plus de cela, il faut dire que les citoyens à la base sont fatigués et ne croient plus aux appareils Politique. C’est le moment avec ces communales pour le citoyen de changer la gestion publique.

Pensez-vous à un retour possible à l’ufdg ?

Je ne suis jamais parti de l’ufdg, il s’agit d’un petit groupe qui a décidé de m’exclure. Si la direction annule cette décision d’exclusion et si Les instances et surtout Les militants le demande, un retour pourrait être envisagé, mais dans une perspective de restructuration et de réorganisation du parti pour gagner en 2020. Si je dois revenir pour fermer ma gueule, je ne serais pas digne des attentes des militants de ce grand parti. Mon seul et unique objectif à l’ufdg, c’est la conquête du pouvoir en 2020 et rien d’autre.

 Croyez -vous à un troisième mandat pour Alpha Condé ?

Je vais surprendre plusieurs parmi vos lecteurs, mais je ne crois pas à un troisième mandat de Alpha Condé. Je pense qu’il a mis sur la table cette idée pour occuper nos esprits. Si l’ufdg se réorganise et travaille pour avoir la majeure partie des communes rurales et urbaines en 2017, la majorité des députés à l’Assemblée Nationale, je ne vois pas comment Alpha Condé pourrait envisager un troisième mandat. Mais si la direction de l’ufdg dort et fait la mamaya pour des futilités et laisse le fichier tel qu’il est aujourd’hui et donne ainsi la possibilité au RPG de prendre la grande majorité des communes et avoir les 2/3 des députés, tout pourrait arriver. Ce dont je suis convaincu, c’est que Alpha va liquider politiquement tous ces prétendants qui pensent le remplacer. À bon entendeur salut !

 Comment voyez-vous la guerre de succession au RPG et ailleurs ?

C’est vrai que la guerre de succession est engagée au RPG, mais partout dans les états majors. C’est normal. Nous sommes à une fin de cycle. Toute la génération née avant l’indépendance est arrivée en fin de cycle après bientôt 60 ans de vie Politique. Une nouvelle génération de Politique doit prendre la relève dans un nouveau cycle qui commence avec les échéances qui arrivent.

A Quoi vous fait penser la gouvernance actuelle de Alpha Condé ?

 La gouvernance actuelle de Alpha Condé ressemble étrangement à la fin de règne de la gouvernance de Lansana Conté qui était caractérisée par la maladie qui occasionnait une gestion approximative des deniers publics, des marchés de gré à gré, des détournements, des infrastructures en piteux état, une hausse de la criminalité, des mouvements sociaux intempestifs et un sentiment du peuple d’être abandonné dans la jungle sans repère.

Toumba est de retour, que signifie cette inculpation pour vous ?

 Étant victime directe des évènements du 28 Septembre, je ne peux que me réjouir de cette inculpation et la lourdeur des charges. J’espère que les choses vont aller dans le bon sens à partir de maintenant et que tous les acteurs seront traités de la même manière et dans les mêmes conditions. Les victimes et le peuple de Guinée à besoin de connaître la vérité sur ce massacre, afin de situer les responsabilités.

Dans l’esprit, comment voyez-vous les élections communales pour la Guinée ?

 Les communales doivent être, selon moi, le début d’une nouvelle ère dans la vie publique de la Guinée. Une occasion unique est donner aux citoyens de prendre enfin le développement à la base. Si le citoyen décide de prendre les choses en main, la gouvernance future n’en sera que meilleure. Et l’engouement pour les candidatures indépendantes montre bien à quel point les citoyens ont envie de changer le mode de gouvernance dans le pays.

Quel est votre mot de la fin ?

Je vous remercie de m’avoir donner cette opportunité de m’exprimer et je voudrais profiter de cette occasion pour vous adresser toutes mes félicitations et mes encouragements pour le travail que vous faites et je salue vos nombreux lecteurs.

Je vous adresse tous mes voeux de succès et de réussite pour 2017.

 : Merci Monsieur Mamadou Barry

Mamadou Barry : Tout le plaisir à été pour moi.

Lire l’Audio du discours de Mamadou Barry en date du samedi 31 octobre 2015, au siège de l’ufdg ou il dit ses vérités à Cellou Dalein Diallo.

Réalisation Macka Baldé

libreopinionguinee@gmail.com

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire