Etats-Unis: Trump dévoile ses mesures choc pour ses 100 premiers jours

0
1890
Donald Trump
Donald Trump
Partager

«L’Amérique d’abord». Dans un courte video, Donald Trump qui sera investi 45éme président des Etats-Unis le 20 janvier vient de dévoiler les premières mesures qu’il mettra en place dans les 100 jours après son installation à la Maison Blanche.

Alors que le milliardaire n’a pas encore constitué l’ensemble de son cabinet, six mesures seront mise en oeuvre. Il faut « réformer la classe politique», «reconstruire notre classe moyenne» et de «rendre l’Amérique meilleure pour tout le monde», a prévenu l’élu Républicain.

La remise en cause du traité commercial transpacifique

Signé en 2015 par douze pays de la région Asie-Pacifique, mais sans la Chine, ce traité pour entrer en vigueur devait recevoir l’aval du Congrès américain. Ce texte a été négocié par Barak Obama mais l’actuel président des Etats-Unis s’est heurté à la résistance du Congrès dont la majorité est républicaine.

Cette remise en cause inquiète les pays de cette région qui étaient pour l’administration Obama une priorité économique et géostratégique. A la place Trump veut négocier des traités «bilatéraux» qui selon lui «ramèneront les emplois et l’industrie sur le sol américain.»

Supprimer les limites de production du gaz et du pétrole de schiste

En matière d’énergie, Donald Trump qui s’est entouré de responsables climatosceptiques pendant sa campagne veut «annuler les restrictions tueuses d’emplois dans la production» d’énergie, y compris le gaz et le pétrole de schiste et le charbon propre. Selon lui cette mesure va créer «plusieurs millions d’emplois bien payés.»

Immigration: remise en cause des programmes de visas

Après avoir nommé, le sénateur Jeff Sessions au ministère de la Justice, Donald Trump veut, en matière d’immigration, «enquêter sur les abus des programmes de visas» afin de ne pas disqualifier le «travailleur américain.» En revanche, Donald Trump ne fait plus aucune mention de ses propositions polémiques de mur entre le Mexique et les Etats-Unis, de l’expulsion de millions de migrants sans-papiers, de la limitation d’entrée sur le territoire des musulmans ou d’annulation de la réforme de santé Obamacare.

Un plan complet pour protéger les infrastructures américaines
Pour la sécurité nationale, le conseiller de Donald Trump sera l’ancien général Michael Flynn, un grand pourfendeur de l’extrémisme islamique et indulgent avec la Russie. Donald Trump veut «un plan complet destiné à protéger les infrastructures vitales de l’Amérique des cyber-attaques, et de toutes les autres formes d’attaques.»

Remise en cause de la bureaucratie
Donald Trump veut lutter contre la bureaucratie en supprimant deux réglementations pour toute nouvelle réglementation adoptée. Le nouveau président veut «une nouvelle éthique politique», en interdisant tout passage dans le privé pendant cinq ans pour tout membre de l’exécutif.

Leparisien

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire