Etats-Unis: le Brexit fait-il les affaires de Donald Trump?

0
153
Donald Trump
Partager

Donald Trump a établi un parallèle entre les supporteurs de la sortie de l’UE et ceux qui le soutiennent aux Etats-Unis.

Deux sondages indiquent que Hillary Clinton est maintenant en tête dans la course à la Maison Blanche et semble avoir de meilleures chances que Donald Trump de l’emporter. Mais le Brexit pourrait-il permettre au candidat républicain de rattraper sa rivale et éventuellement de la battre ?

Donald Trump, qui a immédiatement applaudi la victoire des « leave » au référendum britannique, a établi un parallèle entre les supporteurs de la sortie de l’UE et ceux qui le soutiennent aux Etats-Unis : même colère contre les élites qui ignorent leurs difficultés économiques, même hostilité à l’égard des migrants, même sentiment de ne plus être une grande nation.
Oui, les robots vont nous piquer nos emplois!…
Alors, la victoire du Brexit pourrait-elle être annonciatrice de celle de Donald Trump ? Pas si vite, répond le New York Times en notant qu’il y a de grosses différences entre l’électorat britannique et américain. Les blancs dominent dans le premier, alors que les minorités représentent un quart dans le second et elles détestent le magnat de l’immobilier.

Les anti-UE ont gagné au suffrage universel, alors que le président des Etats-Unis est élu par le collège électoral où les démocrates ont l’avantage. Les partisans du divorce ont voté contre une institution, Bruxelles, les Américains vont voter surtout pour ou contre une personnalité, et Hillary Clinton étant moins impopulaire que Donald Trump, elle a de meilleures chances. Ceci dit, les commentateurs disent qu’elle aurait tort de sous-estimer l’ampleur du ressentiment d’une partie des Américains, notamment dans les Etats industriels, contre l’élite politique dont elle fait partie.

RFI

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire