Enfin Le Gouvernement guinéen relance la délivrance des cartes d’identité nationale

0
98
Mamadi Youla
Mamadi Youla
Partager

Face au défi de la protection des citoyens, le gouvernement guinéen s’active sur le terrain pour l’identification des populations guinéennes.
Après l’écoute des doléances des citoyens, le gouvernement c’est penché sur cette question essentielle qui est la mise à disposition de documents d’identification pour les populations.
« L’identification des personnes est un droit civique et c’est une obligation pour l’Etat de veiller sur l’identification de ces citoyens » selon le ministre d’Etat de la Sécurité et de la Protection Civile. C’est pourquoi Me Abdoul Kabèlè Camara, dira que c’est lors du conseil interministériel du 12 avril 2016 que le Gouvernement a décidé de reprendre le processus de la délivrance des cartes d’identité biometriques, car selon lui, cela entraîne la nécessité de revenir pendant la période transitoire à la délivrance des anciennes cartes d’identité et de définir les mesures qui doivent être prises pour sécuriser au mieux les conditions d’attributions de ce document.
Pour faire face à cela, le Gouvernement à travers le ministère de la Sécurité a pris les choses en main en mettant en place certaines mesures pouvant permettre à tous les guinéens de disposer de manière sécurisée de leurs documents. Il s’agit entre autre:
– d’organiser une communication pour expliquer les raisons amenant au retour de la délivrance de l’ancienne carte d’identité;
– d’organiser une réunion pour sensibiliser les directeurs régionaux, les commissaires centraux, les agents de la police judiciaire et ainsi que tous les acteurs impliqués dans le processus de délivrance de cette nationale d’identité;
– d’engager la responsabilité personnelle, administrative et pénale conformément aux articles 162 et 163 du code pénal des commissaires centraux de police, des agents de l’identité judiciaire et de tous les acteurs impliqués dans la signature des cartes et à la délivrance des documents officiels;
-de rappeler la responsabilité personnelle de chaque acteur intervenant dans l’établissement des pièces constituants le dossier de demande de carte nationale d’identité;
– De maintenir le coût de la délivrance de la carte nationale d’identité aux citoyens à 15 mille francs guinéens. A ce niveau, un rappel sera fait aux agents sur les sanctions applicables en cas de corruption en application des dispositions des articles 191 et suivant du code pénal;
– Les commissariats centraux ne prendront en compte que les dossiers des demandeurs résident en leurs ressorts territoriales;
– La présence physique de tous les demandeurs de cartes d’identité est obligatoire;
– Les actes de naissance produits devront être validés par les services de l’état civil du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation;
– Les documents suivants doivent être produits à savoir l’extrait de naissance ou jugement supplétif, numéro de recensement national, quatre photos d’identités récentes et identiques, un timbre fiscal de 5 mille francs, un certificat de naissance, un certificat de nationalité uniquement en cas de doute sur la nationalité et les postulants seront soumis à des interviews;
Par la suite, le Premier Ministre, Chef du gouvernement a pour sa part salué la volonté des acteurs impliqués dans le processus de délivrance des cartes d’identité nationales. Mamady Youla a clairement martelé que les mesures prises pour reprendre la délivrance des pièces d’identification est une décision de l’ensemble du gouvernement. Pour le Premier ministre, Mamady Youla, ces différentes mesures permettront de répondre aux besoins des populations guinéennes.
La Cellule de Communication du Gouvernement

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire