En Conférence de presse, l’opposition guinéenne dénonce la gouvernance Condé

0
175
Opposition guinéenne
Opposition guinéenne
Partager

En marge de leur conférence de presse tenue ce lundi, 27 juin 2016 à conakry,  les opposants au régime d’Alpha Conde n’ont pas raté leur cible.

Tout d’abord, ils ont fustigé le refus du Président Alpha Conde de n’avoir toujours pas reconnu l’institution du chef de file de l’opposition.

Aboubacar Sylla : » si ce n’était pas pour encourager les forces de l’ordre à réprimer les populations, le pouvoir aurait mis aux arrêts cet officier et tous ses collègues qui ont opprimé les citoyens de Mali.
L’assemblée nationale et la justice sont toutes dans les mains de l’exécutif.
Nous sommes obligés de reprendre les manifestations, pas par plaisir mais parce que nous n’allons pas rester sans rien faire face à cette derrive dictatoriale. Nous exigerons la baisse du prix de carburant. Le combat pour la bonne gouvernance doit être mené par tous les guinéens et pas seulement par l’opposition ».

Cellou Dalein Diallo :  » À l’assemblée nationale, les projets introduits par le gouvernement doivent être adoptés sans délai et sans débat. Que l’opposition participe ou pas, les députés de la mouvance font passer ces projets avec une majorité simple.
Il n’y a aucun dialogue, la justice ne nous écoute pas. Ce n’est pas par manque de stratégie qu’on va dans la rue car nous avons beaucoup perdu en vies humaines et en richesses matérielles ».

Alhousein Makanera Kaké :  » Vous êtes pour la dictature ou pour la liberté ? Si nous quittons la dictature pour rejoindre la liberté, les gens doivent s’en féliciter. Vous pouvez voler tout l’argent de la Guinée et tant que vous êtes avec Alpha Condé, vous êtes honnêtes. Mais si vous n’êtes pas avec lui, vous devenez malhonnêtes à ses yeux ».

Papa Koly Kourouma :  » On entend plus parler de l’unicité des caisses de l’État , on ne parle plus des résultats des audits. Où est le changement ? Où sont les réalisations ? Il y a eu des constructions d’hôtels mais qui habitent là-bas ? Voulez-vous qu’on soutienne ce gouvernement ? Aujourd’hui on a un outil pour combattre ce système : détection, dénonciation et destruction « .
C’est une opposition très remontée et décidée de reprendre les manifestations de rue qui a tenu à clarifier sa position vis à vis de la gouvernance actuelle.
Était présent, Cellou Dalein Diallo de l’ufdg, Mouctar Diallo de NFD, Aboubacar Sylla de l’Ufc, Makanera kake du mouvement N’din MBORÉ et du FUD et papa Koly Kourouma du Grup et du FUD.
Moussa Keïta pour Libreopinionguinee.com
(LOG)

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire