Elhadj Mamadou Sylla révèle: « Quand j’ai fini de dire à Dadis de cesser, il m’a expliqué pourquoi ils tiraient en l’air »

CONAKRY- Ce sont des révélations troublantes que vient de faire El hadj Mamadou Sylla. L’ancien Président du patronat guinéen réputé avoir été un fidèle ami du feu Président Lansana Condé, El hadj Mamadou Sylla a fait des confidences sur la mutinerie qui avait secoué l’homme du 23 avril 1984. Comment Dadis Camara s’est retrouvé à la tête de la division carburant de l’intendance militaire ? Quel rôle avaient joués le Colonel Pivi et Boubacar Barry, tous actuels Ministres, El hadj Mamadou Sylla nous livre une partie des secrets de l’histoire politique guinéenne.

a

« Je suis témoin de beaucoup de choses ! Le capitaine Dadis à l’époque était venu chez moi ici, un soir, c‘était dans la cour, le président était là, j’ai vu le ministre de la défense Kabelé mais petit Kabelé, ils sont venus chercher le président, Ils m’ont appelé pour savoir où était le Président, je leur ai dit que le président se trouve chez moi ici.

Leur délégation était composée de petit kabele, de Diarra Camara, le chef d’état-major des armées et beaucoup d’autres personnes. En ce moment les Pivi (acttuel Ministre chargé de la sécurité présidentielle, Ndlr), les Dadis (Ancien chef de la junte qui avait pris le pouvoir en 2008 à la mort du Président Lansana Conté, Ndlr) tiraient en l’air toutes les nuits pratiquement, les gens ne dormaient pas. Ils sont venus dire au président qu’ils ont tout fait pour que les gens se rendent et qu’ils cessent de terroriser les populations ils n’ont pas voulu. Le président a demandé qu’est-ce qu’il faut faire, j’avoue que c’était quand même triste parce que il était question que les gars cessent de tirer ou les éliminer carrément. C’est l’une des deux choses, arrêter les tirs ou se faire éliminer. Quand ils ont finis d’annoncer ça, j’ai dit au président est ce que vous allez accepter que je rencontre Pivi et Dadis ; le président Conté m’a demandé si je les connaissais, j’a répondu que je connais quelqu’un qui connait Dadis . Il a demandé qui est celui qui qui connait Dadis, j’ai parlé de Bouba Big up (actuel Ministre de l’industrie, Ndlr), c’est lui qui a construit ma Maison, tous mes plans c’est lui qui les fait. Bouba a étudié avec Dadis.

J’ai dit à celui-là il faut que Dadis vienne, Dadis est venu. J’ai dit à Bouba demande à ton collègue de cesser ce qu’il est en train de faire si jamais il ne cesse pas, de sérieux problèmes pourraient lui arriver, parce que ça peut lui couter même sa vie.

Je crois en ce moment on venait de nommer AHMED TIDIANE Souaré comme premier ministre après moi je suis parti à Genève. Quand j’ai fini de dire à Dadis de cesser, il m’a expliqué pourquoi ils tiraient en l’air, son souhait c’était d’être intendant. Du coup je suis allé dire au président qu’il veut être intendant, donc il faut l’aider à être intendant parce que les militaires veulent qu’il soit à la place de l’intendant. Le président m’a dit de voir Kabelé,, ce dernier m’a dit Sanakou mais c’est le même groupe qui a tiré sur le colonel Korka , d’ailleurs Korka est évacué au Maroc , comment enlever celui qui n’est pas là pour des soins pour mettre quelqu’un d’autre ? On a décidé de couper et coller, avec mon intervention ils ont nommé Dadis comme chef de division carburant au niveau de l’intendance militaire, l’intendance a été divisé en deux, je pense que c’est quand il est arrivé à ce poste que Dadis s’est fait aimer par les militaires. Il est resté dans cette position jusqu’à ce que le président décède.

Mais j’avoue que j’ai parlé de cette affaire de succession au président, je lui avais dit président, regarde nos enfants sont trop petits qu’est ce qu’il faut faire ? Regarde le camarade Sekou est mort avec tout son régime, en une semaine tout s’est effondré complètement. J’ai dis pour nous autres aussi, pour vous également on ne sait jamais, en cas de problème demain nous deviendrons quoi avec nos enfants ? Mais il m’a dit que ça ira on va donner à Dieu, donc c’est comme ça. C’est un homme qui était aussi militaire, il faisait partie des gens qui n’acceptent pas la défaite.

Source Africaguinee.com

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here