Elhadj Boubacar Biro fait une déclaration après l’adhésion de son fils à l’ufdg

0
6313
Cellou Dalein et le fils de Biro
Partager

l’adhésion de son fils, Alpha Amadou Diallo, à l’UFDG a été officialisée samedi dernier lors de l’assemblée générale du parti en présence de Cellou Dalein Diallo. Le lendemain, le président de l’UFDG, à la tête d’une délégation, s’est rendu au domicile de Dr. Diallo où séjourne l’ancien président de l’Assemblée nationale, Elhadj Boubacar Diallo.

Silencieux jusque-là sur la question de l’adhésion de son fils au principal parti d’opposition, le doyen Biro Diallo a mis les points sur les i dans une déclaration dont la rédaction de nos confrères de  VisionGuinee s’est procurée une copie. Nous vous livrons in extenso le contenu de sa déclaration :

Il me revient que Alpha Amadou Diallo, un de mes enfants, médecin de son état, résidant en France, a adhéré à un parti politique, en l’occurrence l’UFDG, qui l’aurait présenté lors d’une de ses assemblées générales.

Devant les multiples réactions de questionnement, que je reçois, y compris de représentants de la presse, je me sens obligé d’éclairer la lanterne sur un fait qui aurait pu être banal et anodin, n’eût été qu’il s’agit d’une prise de position politique d’un de mes fils.

Elhadj Boubacar Biro Diallo, en ce qui me concerne, j’ai été et demeure un esprit libre de tout temps et indépendant dans mes prises de position durant tout mon parcours. Et cela en dépit des adversités de toutes sortes depuis le début de mon engagement politique. J’allais dire depuis ma jeunesse.

Toute ma vie durant j’ai défendu avec fermetés sans la moindre ambigüité des positions de principe d’égalité, de liberté et de justice. C’est ce que j’ai fait dans la lutte pour l’indépendance de notre pays, c’est le même comportement que j’ai adopté pour défendre les causes justes y compris comme Président de l’Assemblée nationale quand je me suis élevé contre l’arrestation et l’emprisonnement arbitraires d’un député, en l’occurrence le Professeur Alpha Condé, qui jouissait d’une double immunité, à savoir, celle du député et celle de candidat à l’élection présidentielle.

Pour combattre l’injustice et l’asservissement, je n’ai jamais tergiversé et je n’ai pas besoin de m’étendre sur cette démonstration aussi bien sous le régime colonial que sous la première et la deuxième République au cours desquelles j’ai été un acteur politique d’envergure nationale.

En résumé, cela étant dit, je vais dire que Alpha Amadou a dû exprimer son choix personnel selon son propre entendement, sa propre conviction et suivant les raisons qui lui sont propres. Il ne s’en est pas ouvert à moi et je n’ai donc absolument rien à voir avec ses engagements et ses prises de position politiques.

Pour ma part je reste fidèle à mes principes et à mes engagements de servir les voies de la liberté et de la justice jusqu’à mon dernier souffle, et cela sans aucune interférence ni pression d’où qu’elles viennent.

Et pour terminer, j’en appelle à la cohésion patriotique de tous les acteurs politiques pour l’intérêt supérieur de la nation, à tous les citoyens pour l’unité nationale de notre chère Guinée.

Elhadj Boubacar Biro Diallo 

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire