Electricité: la Guinée bénéficie d’un appui de 50 millions USD de ses partenaires

0
88
Partager

La Guinée vient de signer une convention de cinquante millions de dollars pour la réhabilitation et l’extension du réseau de distribution dans les zones de Kagbélin et Ansoumaniah, deux quartiers de la banlieue de Conakry avec l’Agence française de développement -AFD- et l’Union Européenne.

Il s’agit également de la réhabilitation et du renforcement de certaines lignes du réseau de transport électrique au sein de la capitale et la création de sous-stations HT/BT, notamment celle de Sangoyah.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du chef de la mission de l’Union européenne, de l’ambassadeur de la France à Conakry, les ministres de l’Economie & des Finances et de l’Energie & de l’Hydraulique.

La signature de ce projet entre les parties concernées vise au renforcement de l’accès des populations à l’électricité et à la sécurisation de l’approvisionnement énergétique. Ce qui, aux dires des donateurs et des bénéficiaires, soutiendra la croissance économique du pays d’une manière plus durable en contribuant au développement de l’emploi et répondra aux inégalités sociales de l’accès à l’énergie.

Selon le diplomate français, c’est la concrétisation de l’engagement sans cesse de la France et de l’Union européenne au côté de la Guinée pour l’amélioration des conditions de vie des Guinéens à travers l’électrification et à l’appui à l’économie guinéenne. SEM Bertrand Cochery a indiqué qu’il ne suffit pas d’avoir des barrages électriques, il faut aussi disposer d’un réseau de distinction efficace.

Le diplomate français a évoqué l’impact du projet et la confiance mutuelle est essentielle dans le relèvement de l’économie guinéenne. Il a loué la coopération française avec la Guinée. Pour lui, la question de l’énergie est centrale pour le développement économique.

« La Guinée, surnommée « le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest », dispose d’un potentiel hydro-électrique estimé à 6.000 mégawatts (MW) constituant pour elle un avantage comparatif exceptionnel vis-à-vis de ses pays voisins », indique un communiqué de l’AFD.

La convention signée entre la Guinée et ses partenaires permettra le raccordement de 50.000 abonnés et, à terme, à 400.000 personnes d’avoir accès à l’électricité de façon sécurisée.

Le directeur Afrique de l’AFD, Jean-Pierre Marchiny, a rappelé de son côté que cette convetion permettra à mettre à niveau le développement économique de la Guinée.

Par ailleurs, pour Gerardus Gilen, la signature de ce projet est une expression de la solidarité européenne. Selon lui, il y a des difficultés dans la distribution. Cependant, le pays dispose d’un fort potentiel hydroélectrique qui nécessité de gros investissements pour lui permettre d’exporter de l’énergie.

Pour le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla, la signature de cette convention de dons et de crédits vise à soutenir le secteur de l’énergie en Guinée. « Aujourd’hui, nous avons 600 MW installés mais le développement de ce réseau est confronté à la vétusté des installations. La Guinée se réjouit de cette signature et s’engage à respecter les conventions », dira-t-il.

Quant à son homologue de l’Economie et des Finances, Malado Kaba, elle a déclaré qu’il y a un besoin énorme de développement des infrastructures énergétiques. Elle prône, par ailleurs, l’amélioration de la gouvernance à l’Electricité de Guinée -EDG pour avoir plus de résultats fiables et viables. Mme Malado Kaba a enfin remercié l’Union européenne pour son appui constant à la Guinée.

Avec lejourguinee

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire