Election présidentielle en Guinée : Quand un ministre de la République se fait exprès enrôler 4 fois

imageimage

 

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Election présidentielle en Guinée : Quand un ministre de la République se fait exprès enrôler 4 fois
En prélude à cette élection présidentielle prévue le 11 octobre 2015, le fichier électoral a-t-il vraiment besoin d’être assaini, en vue de le rendre plus crédible ? En tout cas, les fraudes enregistrées au sein des CARLE sont le plus souvent organisées par les proches du pouvoir en place.
L’ancien Vice président de la CENI lors du deuxième tour de la présidentielle de 2010, Louncény Camara, aujourd’hui ministre de la république chargé de la ville et de l’aménagement du territoire, s’est fait enrôler au sein d’une commission administrative de révision des listes électorales (CARLE) à Tombolia, un quartier de la haute banlieue de Conakry situé dans la commune de Matoto.
Il faut d’ailleurs préciser que, l’opposition tient à ce que le fichier électoral soit définitivement assaini avant d’aller à l’élection présidentielle, dans le cas contraire le boycott ne sera pas exclu.
Depuis le début des enrôlements au sein des différentes commissions administratives de révision des listes électorales (CARLE), plusieurs dénonciations ont été faites en ce qui concerne le manque de transparence dans l’opération la plus importante en matière électorale.
A noter qu’en Haute Guinée considérée, comme étant le fief du RPG Arc-en-ciel, l’on a assisté récemment à l’enrôlement de mineur, et pire à Siguiri, le maire de la commune s’est lui aussi fait recenser à quatre reprises.
Affaire à suivre…
cellule com Ufr

 

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here