Deux questions à Macka Baldé, V/P NFD : « l’UFDG se croit fort à Ratoma mais en politique rien n’est gagné d’avance»

0
1251
Macka Balde vice President de nfd
Macka Balde Vice-President de NFD nouvelles forces démocratiques
Partager

Le parti les Nouvelles forces démocratiques (NFD) de l’ancien ministre Mouctar Diallo est décidé à rafler la commune de Ratoma. Son vice-président Macka Baldé a livré à MEDIAGUINEE les véritables motivations du parti à gagner Ratoma, jusque là fief de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo…

Pourquoi votre parti, NFD a décidé de présenter Mouctar Diallo comme candidat à la mairie de Ratoma?

« Nous estimons que cette commune a toujours été stigmatisée par les pouvoirs successifs. Plusieurs jeunes de cette commune ont été assassinés ou illégalement détenus en prison. Pourtant, sans l’apport considérable de ces braves jeunes de Ratoma, la Guinée allait sombrer dans une dictature féroce. C’est pourquoi, nous pensons au sein de notre parti qu’il est temps de venir en aide à cette jeunesse de Ratoma qui souffre de l’injustice et d’un désœuvrement déroutant. En conséquence, Nous avons décidé que le président de NFD, Mouctar Diallo – qui est un acteur très actif auprès de ces jeunes depuis plusieurs années – était à même de satisfaire les besoins de ces jeunes. Notre parti, NFD, a un programme ambitieux pour la commune de Ratoma. Au delà des stratégies de création d’emplois fixes pour les jeunes et les femmes, nous allons nous étaler à la modernisation des services publics pour améliorer les conditions de vie des couches sociales les plus vulnérables. C’est eu égard à tout cela que nous avons décidé de présenter la candidature de l’honorable Mouctar Diallo à la mairie de Ratoma.

Comment allez-vous tenir tête à l’UFDG qui est resté depuis des années le maître absolu de cette commune?
Nous aux NFD, nous sommes sereins. Nous avons un projet de société clair et ambitieux pour les femmes, les jeunes mais aussi pour les sages de Ratoma. Nous sommes persuadés que les braves populations de cette commune stratégique, sont capables de choisir librement le parti de leur choix. D’ailleurs, plusieurs mouvements de jeunes et de femmes se sont ralliés à nous. Pour ce qui est de l’UFDG, je dirai qu’aucun parti politique n’a le monopole des électeurs. On a vu ce qui s’est passé avec le PDG RDA. On a vécu la descente aux enfers du PUP. L’UFDG se croit fort à Ratoma mais en politique rien n’est gagné d’avance. Tout récemment, nous avons enregistré un grand ralliement de plusieurs organisations de jeunes de l’axe en faveur de NFD – naguère membres actifs de l’UFDG.
Par Mediaguinee

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire