deux ans de prison requis contre un garde-corps de Bah Oury cet après midi

0
6172
Prison
Partager

Un substitut du procureur de Dixinn a requis cet après-midi deux ans de prison ferme contre Ibrahima Djouldé alias « Djoudjou », un garde rapproché de Bah Oury poursuivi pour vole de téléphone au préjudice d’un membre de l’UFDG. Le procureur a également requis le paiement d’une somme de deux cent mille francs guinéens, alors que la partie civile a, dans sa plaidoirie, demandé une réparation de 20 millions de francs guinéens. L’audience à laquelle a assisté Bah Oury a été reportée au 09 août date à laquelle décision sera rendue.

En revanche, les avocats de la défense, soutenant qu’il n’y a pas eu de vol, ont plaidé pour la relaxe pure et simple de leur client.

Les faits se sont déroulés le 26 avril dernier. Selon les avocats de la partie civile, Me Salif Béavogui et Cie, leur client Mamadou Boy Diallo a été dépossédé de son téléphone au cours d’une tentative d’assassinat à laquelle il a été victime. Mamadou Boy Diallo, représentant de la jeunesse de l’UFDG à la Carrière, aurait aussi perdu 220 000 francs guinéens au cours de l’attaque.

En avril dernier, il a porté plainte pour tentative d’assassinat et vol de téléphone. Mais, il déplore une requalification des faits par le procureur. Ses avocats s’attendaient également à un jugement en assises pour vol à main armée et association de malfaiteurs, mais ont dû se contenter du jugement en première instance pour vol.

Les avocats de Bah Oury ont répliqué en disant qu’il n’y a pas eu de vol dans ce dossier. Me Kpana Emmanuel Bamba et Me Labilé Michel Sonomou ont indiqué que Djoudjou ne devrait être poursuivi en aucun cas dans ce dossier. « C’est Mamadou Boy qui appelait à la violence. Quand il a vu les gens venir vers lui, il a pris la fuite en laissant tomber son téléphone. On l’a ramassé et c’est maintenant à la disposition du tribunal », a répliqué Me Labilé Michel Sonomou. Pour Me Bamba, pour qu’il y ait vol, il faudrait qu’après avoir enlevé le téléphone, le prévenu se comporte en propriétaire. Or, cela n’a pas été le cas dans ce dossier.

Le procureur est revenu à la charge pour dire que Djouldé s’est comporté en propriétaire. « Que le procureur nous le prouve », a-t-il été mis au défi par Me Kpana Emmanuel Bamba.
Guineenews

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire