DECLARATION No 36 DU BLOC LIBERAL

0
103
Partager

Dimanche, le 1er Mai 2016
DECLARATION No 36 DU BLOC LIBERAL

Le BL souhaite bonne fête aux travailleurs de Guinée

A l’occasion de la célébration du 1er mai 2016, le Bloc Libéral vous salue, vous travailleurs guinéens : civils, militaires et paramilitaires. Le Bloc Libéral voudrait vous exprimer solennellement sa compassion quant aux pénibles conditions dans lesquelles vous exercez noblement vos métiers. C’est donc dans un esprit de solidarité pour vous que le parti dénonce le traitement deshumanisant que l’actuel régime inflige aux 2400 enseignants contractuels qui travaillent pour l’Etat. Le parti déplore également les conditions miséreuses dans lesquelles des milliers d’autres enseignants contractuels dits communautaires végètent. Ces traitements sont d’autant plus condamnables quand on sait que l’essentiel des tâches d’enseignement, notamment au niveau du primaire et du secondaire, sont exécutées par ces éducateurs. En outre, ces maitres sont ceux-là qui préparent les élèves pour les études universitaires et professionnelles. Ils sont donc les constructeurs de l’élément cardinal nécessaire à tout développement socioéconomique d’un pays: Le capital humain. C’est pourquoi, à la célébration de l’anniversaire des travailleurs du monde, le Bloc Libéral ne saurait passer sous silence la prolétarisation des enseignants guinéens, depuis notamment 2010.

En effet, il est établi que les enseignants contractuels de l’Etat et ceux des communautés locales, avec respectivement 440.000GNF et 200.000GNF de salaire mensuel, vivent dans un dénuement déshonorant. Leurs revenus respectifs ne leur permettent pas de couvrir les frais d’alimentation, de logement, et de santé de leurs familles. La pauvreté indescriptible dans laquelle ils vivent a des impacts négatifs sur leurs performances professionnelles. Par ricochet, cette défaillance met en cause la préparation de nos enfants pour les études professionnelles et supérieures, qui sont les gages de l’amélioration de leurs avenirs. Conséquemment, la réduction des enseignants en simples prolétariats met en péril l’avenir de la Guinée. Ce qui contraste avec le fait que le monde vit l’économie du savoir depuis des décennies et notre pays évolue dans une économie qui se mondialise, irréversiblement.

Aussi, faut-il souligner que la souffrance des enseignants et, de manière générale, de celle des travailleurs guinéens est la résultante de la mal gouvernance, en général, et d’une mauvaise politique de distribution du revenu national en Guinée, en particulier. A côté de la multitude de travailleurs guinéens qui vacillent sous le poids de la misère, il y a une poignée de membres du régime et leurs parentèles qui opulent dans l’abondance. Ce sont là les signes de mauvaise exécution du contrat social « établi » entre Monsieur Alpha Condé et le peuple guinéen, en 2010, puis « renouvelé » en 2015.

En fait, la performance économique du régime va de mal en pis, malgré les promesses grandiloquentes formulées en 2010 quant à l’amélioration des conditions de vie des Guinéens. Le taux d’inflation monétaire est toujours élevé, la balance commerciale est largement négative. Malgré le grand potentiel agricole du pays, l’agriculture n’a contribué qu’à hauteur de 19,7% au Produit National Brut, en 2015 ; et la croissance industrielle a été de -2%, au cours de la même année (Voir CIA Factbook, 2016). C’est pourquoi, notre pays figure parmi les dix pays les plus pauvres du monde, sur la liste de la Banque Mondiale de 2015.

En conclusion, il faut retenir que le régime joue à l’illusionniste, depuis 2010. Selon un proverbe allemand, l’arc-en-ciel fait partie des trois choses fugitives ; et la branche de la physique qui étudie la lumière a établi que l’arc-en-ciel n’est pas un corps palpable mais plutôt qu’une perception optique ; il apparait, de plus en plus clairement, que l’Alliance Arc-en-ciel n’est qu’une illusion politico-politicienne qui se livre à une série de mascarades de changements. C’est fort de ces vérités que le BL interpelle tous les travailleurs Guinéens à soutenir les enseignants dans la lutte qu’ils mènent pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, dans l’intérêt supérieur des Guinéens.

Le Bloc Libéral invite le peuple de Guinée, en général, et ses militants et sympathisants, en particulier, à rester mobilisés et unis pour l’avènement d’une Guinée libre, juste et prospère.

Fait à Conakry le 1er mai, 2016

Le Bloc Libéral

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire