Dakar, Un membre de l’ufdg accuse Cellou Dalein Diallo dans une affaire immobilière

2
308
Cellou Dalein Diallo ufdg
Partager

Un terrible conflit immobilier qui couvait entre Cellou Dalein Diallo et dame Binta Kakoni est en train d’éclater à Dakar au grand dam d’un comité de médiateurs composé de sages de Labé et de Gaoual, deux préfectures de la Guinée dont les protagonistes sont originaires. Il s’agit d’une triste histoire d’un immeuble commercial construit au sud du marché Thiaroye à Dakar, au Sénégal. Située dans le département de Pikine et à quelques kilomètres de l’autoroute à péage, Thiaroye abrite un des marchés de légumes les plus vieux et les plus populaires de Dakar.

D’après les révélations des sages guinéens résidents à Dakar et réunis autour de ce conflit immobilier pour aider à trouver une solution à l’amiable, l’immeuble mis en cause appartiendrait à Cellou Dalein Diallo et non à dame Binta Kakoni. Le fédéral de L’UFDG à Dakar, le vieux Elhadj Bah qui est assez connu pour sa nervosité, n’a pas hésité à traiter la dame Binta Kakoni de menteuse et de méchante personne qui n’a pas peur de Dieu.
Maître Babacar Thiam a exigé et obtenu d’Elhadj Bah de retirer ses propos outranciers envers sa cliente. L’indélicat vieux Elhadj Bah s’est publiquement excusé auprès de la cliente du sérieux et menaçant avocat.

D’autre part, Maître Babacar Thiam, l’avocat de madame Binta Kakoni, veuve de feu Bassirou Dalein Diallo, un des anciens agents immobiliers de Cellou Dalein Diallo au Sénégal, décédé en France en 2014 pour cause de cancer d’estomac, soutient une version contraire à celle du comité des sages. Maître Thiam affirme détenir les éléments qui attestent que le défunt mari de sa cliente demeure le véritable et unique propriétaire de l’immeuble commercial situé à Thiaroye Marché. Les sages mobilisés pour la circonstance craignent aujourd’hui que la situation de l’immeuble de Thiaroye ne soit en passe de devenir un sérieux problème judiciaire qui risque bientôt d’être ficelé devant les tribunaux dakarois sous le nom d’« affaire Elhadj Cellou Dalein Diallo contre Dame Binta Kakoni ».

Quelles sont les réels causes du conflit qui couvent au tour de l’immeuble commercial de Thiaroye marché, à Dakar ?

L’immeuble commercial de Thiaroye, objet du conflit, est un « R + 4 », communément appelé un « Bâtiment à quatre étages ». Le rez-de-chaussé du Bâtiment contient 5 locaux commerciaux et un salon de coiffure. Les étages de l’immeuble contiennent 23 appartements locatifs. Inquiet, Cellou Dalein Diallo avait dépêché son député Ousmane Gaoual qui aurait des liens de parenté avec madame Binta Kakoni pour mobiliser des sages à la tête de la communauté de Gaoual à Dakar, en l’occurrence Elhadj Ibrahima Binany Diallo et Elhadj Karamba Diaby.

Sur les conseils avisés de Elhadj Bah, Ousmane Gaoual s’est rendu au mois de janvier dernier à Dakar pour tenter de renforcer l’équipe des médiateurs constituée par Cellou Dalein Diallo.

Le trio des fils ressortissants de la préfecture de Gaoual, composé d’Elhadj Diaby, Elhadj Binany et d’Ousmane Gaoual, s’est joint au trio constitué par Cellou Dalein Diallo. Ils ont proposé à madame Binta Kakoni, également originaire de la préfecture de Gaoual, la proposition de gérer les lieux en continuant d’occuper son appartement et celui de ses enfants mineurs sis dans l’immeuble cité en marge. Le projet de l’accord à l’amiable prévoit aussi de prélever un montant conséquent sur le paiement mensuel des loyers et assurer la dépense de la famille et les frais de scolarité des 4 enfants de madame Binta Kakoni vivants actuellement à Dakar. Ce, jusqu’à la fin de leurs cycles universitaires.

En 2014, Cellou Dalein avait effectué un séjour de près de deux mois à Dakar pour entre autres raisons, tenter de régler ce conflit à l’amiable avec l’aide de quelques amis discrets, misent dans la confidence de l’affaire dite de l’immeuble de Thiaroye. Sa tentative fut sans succès. C’est ainsi que malgré tous les efforts des sages associés au règlement de ce conflit immobilier, la mission spéciale d’Ousmane Gaoual Diallo au mois de janvier dernier, s’est également soldée, comme à l’image des efforts de son mentor Cellou Dalein Diallo, par un triste échec.

Les langues commencent à se délier et la désormais affaire dites de l’immeuble de Thiaroye s’effrite aux comptes-goûtes. En attendant un heureux dénouement de ladite affaire à l’amiable, Maître Babacar Thiam a prévenu : « S’il s’est avéré que feu Bassirou Dalein Diallo, ex mari de ma cliente madame Binta Kakoni et père de ses 5 enfants est un cousin germain de monsieur Cellou Dalein Diallo, ce lien indirect de parenté ne procure à ce dernier aucune prétention à l’héritage de son cousin dans le droit sénégalais ».

Pour éviter un scandale judiciaire à Dakar, Cellou Dalein Diallo semble être déterminé à consentir des efforts supplémentaires pour récupérer l’immeuble de Thiaroye. Il a de nouveau envoyé son député Ousmane Gaoual en mission aux Etats-Unis pour rencontrer le fils aîné de madame Binta Kakoni, étudiant en sciences informatiques dans une des Universités américaines pour lui soumettre une nouvelle proposition de règlement du litige à l’amiable. Le couple Dalein Diallo, Cellou et Halimatou Dalein, sont venus à Dakar proposer à Maître Thiam et sa cliente Binta Kakoni un nouveau deal. Ils demandent à Binta Kakoni d’accepter de déguerpir l’immeuble de Thiaroye en échange d’une villa incorporant une boutique en plein centre ville de Dakar. D’après nos informations, la villa proposée à madame Binta Kakoni est située à proximité du célèbre marché tilleul auprès duquel de nombreux transporteurs débarquent des produits commerciaux en provenance de la Guinée et d’autres régions ouest africaines.

Étonnantes confidences d’un sage guinéen originaire du village de Dalein-Labé sur les sources des soucis de Cellou Dalein Diallo.

À la question de savoir qu’arrive t-il à Cellou Dalein Diallo, à son parti, à ses biens et à ses amis ? La réponse de Thierno Amadou Koulabiou Dalein Diallo, un marchant de légumes au marché Thiaroye, est claire. Il affirme connaître l’origine des malheurs actuels de son neveu Cellou Dalein Diallo. Il prétend que son petit neveu Cellou Dalein doit présenter des excuses publiques à un membre particulier de sa propre famille et à l’ensemble des sages de Dalein, son village natale. Selon toujours Thierno Koulabiou Dalein, les sages de son village furent autrefois, les temps où son petit neveu Cellou Dalein était un puissant et respecté ministre du Général Lansana Conté, injustement victimes d’un abus de pouvoir provoqué intentionnellement par son petit neveu Cellou Dalein Diallo. Cet abus de pouvoir était relatif à une humiliation douloureuse et collective de l’ensemble des sages de notre village de Dalein, à Labé, en République de Guinée.

Thierno Koulabiou Dalein Diallo, alias « Bappa Dalein », est convaincu que les difficultés que constituent les obstacles qui empêchent son neveu Cellou Dalein à accéder aux pouvoir suprême en Guinée malgré ses victoires à répétition aux présidentielles de 2010, 2015 et les législatives de 2013, sans compter qu’Alpha Condé est à sa 6ème année au pouvoir sans aucune volonté manifeste d’organiser des élections locales et communautaires, sont dus, selon « Bappa Koulabiou Dalein », à une mystérieuse « Fatwa » suspendue au dessus de la tête de son petit neveu Cellou Dalein par les sages de son village pour se venger d’une provocation et une humiliation collectives et injustes à leur endroit. Cellou Dalein Diallo en serait personnellement et volontairement l’auteur de l’acte infâme.

Bappa Koulabiou Dalein Diallo persiste en affirmant que tous les fils du village de Dalein et même les grands notables de Labé, Lélouma et Koubia connaissent cette triste histoire que son neveu aurait fait subir aux sages de son village natal. Pourquoi Cellou Dalein Diallo aurait-il l’orgueil d’aller présenter des excuses à sa propre famille et réparer ses propres imperfections ? Un tel dépassement de soi peut libérer le chemin de son grand destin politique et historique. En est-il réellement conscient, se demande Bappa Koulabiou, tout en versant d’émouvantes et chaudes larmes devant sa théière d’« attaya ? ». Bappa Koulabiou Dalein n’a pas voulu nous révéler les causes de la colère des sages du village de Dalein contre leur fils Cellou Dalein Diallo, mais, précise t.il, je n’exclus pas de le faire un jour en vous racontant cette folle, bête et absurde histoire de comportement, génératrice de conséquences historiques que vous observez maintenant au tour de mon petit neveu Cellou Dalein Diallo.

Depuis sa nomination au poste de premier ministre à l’époque du Général Lansana Conté jusqu’aux jours d’aujourd’hui où je vous parle, toutes ses victoires politiques sont réelles mais les obstacles pour lui barrer l’exercice du pouvoir suprême dans notre pays sont les mêmes. À votre avis, pourquoi? Mon petit neveu Cellou refuse de croire en nos traditions et de les respecter. Je demande à toutes les bonnes volontés de s’unir pour accompagner mon neveu Cellou Dalein Diallo dans notre village et l’encourager à présenter de sincères excuses aux sages. C’est le minimum de la condition sine qua num pour obtenir la levée de la « fatwa » proférée par les sages du village de Dalein-Missidé, avant de conclure par un « Wa-Salam ! ».

Deux affaires à suivre …

Alpha Yaya Barry
Membre de la fédération de L’UFDG à Dakar

 

Comments

commenter ici

2 Commentaires

  1. Taba tiada va tombe sur vous tous vous avez des problèmes avec allahou soubouhanahou et vous voulez que cellou vous présente des esquisse jamais ce vous qui la fait du mal on verra le jour de jugement

Laisser un commentaire