Crise Gambienne : Tibou Kamara, l’émissaire de la dernière chance

0
9906
Alpha Conde, Tibou kamara et yaya Jammeh
Partager

Le Président Yaya Jammeh, lâché par la communauté internationale et la CEDEAO, a décrété ce mardi l’Etat-d’urgence sur toute l’étendue du territoire gambien. Il parle d’une situation d’urgence nationale.

Moi, Cheikh Professeur El Hadj Dr Yahya A.J.J. Jammeh Babili Mansa, président de la République islamique de Gambie, et commandant en chef des forces armées, agissant en vertu de la section 34, sous-section 1, paragraphe B de la Constitution de la République islamique de Gambie, ce jour du 17 janvier 2017, déclare l’Etat d’urgence dans l’ensemble de la République islamique de Gambie, où prévaut une situation qui, si elle n’est pas enrayée, pourrait conduire à une situation d’urgence nationale.

Yaya se cramponne toujours au pouvoir alors que le président élu démocratiquement, Adama Barrow, exilé au Sénégal, est la voie d’être investi par la CEDEAO. En attendant, toutes les options sont envisagées pour ramer le dictateur gambien à la raison.

L’option diplomatique, très soutenue par la Guinée, est pour le moment privilégiée. C’est en tout cas ce que souhaite Alpha Condé, le président guinéen qui aurait dépêché à Banjul Tibou Kamara, un proche de Yaya Jammey avec qui il a des liens de famille. La première dame de Gambie et l’épouse de Tibou Kamara sont de même père. Alpha Condé a donc misé sur quelqu’un qui connaît bien Jammeh. Reste à savoir si Tibou parviendra à convaincre son ami de lâcher du lest.

Mais l’homme qui a régné d’une main de fer pendant plus de 22 ans sur les destinées de la Gambie se cramponnerait derrière l’ultime décision de la Cour Suprême qui invaliderait ou pas l’élection. Ce qui est difficile dans un contexte où cette Cour n’a pas le nombre suffisant de magistrats pour siéger. Une façon pour Jammeh de gagner du temps ?

Cependant, la CEDEAO, l’Union Africaine et la Communauté Internationale mettent la pression. Ils entendent investir Adama Barrow le 19 janvier. Ce dernier étant à Dakar, un diplomate nigérian n’exclut pas une investiture dans une ambassade, étant donné que certains membres de la Cour Suprême seraient disposés à lui faire prêter serment. L’option militaire se préparerait également, notamment du côté du Nigeria où les troupes seraient en alerte, attendant le feu vert de l’Union Africaine.

C’est dans ce contexte très tendu qu’Alpha Condé essaie de sauver le soldat Jammeh. Le Président guinéen veut qu’on donne la chance aux négociations. Tibou est à Banjul, pour jouer le médiateur de la dernière chance. En attendant, des informations disent que les véhicules de luxes de Yaya Jammeh auraient été embarqués dans des conteneurs pour la Mauritanie ou la Guinée…..Peut-être qu’Alpha Condé sait bien de quoi il parle. Conakry pourrait être la destination d’exil pour le dictateur gambien.

guineedirect

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire