Concert de Salif Keita à Conakry : Tidiane Soumah dénonce le mauvais comportement de certains cadres de la RTG qui l’auraient réclamés « 15 000 000 GNF »

Tidiane Soumah dénonce le comportement des certains responsables de la RTG Koloma en vers Salif Keita et sa structure.

a

Lisez sa réaction sur sa page facebook telle que publié. Le contenu n’engage pas libreopinionguinee.com

« Malgré sa réputation à l’internationale, le célébrissime chanteur international, Salif Kéita rappeler partout sur la planète sans gêne que la RTG fut la première chaine de télévision au monde sur laquelle il a fait son apparition pour la première fois sur une chaine de télé. Il reconnait aussi que les journalistes guinéens furent les premiers à l’accepter au micro.
Pourtant, ce geste inoubliable des journalistes guinéens date de plus de 40 ans.
Revenu en 2018 à Conakry pour deux concerts (30 mars à Palm Camayenne et 31 mars au Palais du Peuple) dans le cadre de la clôture du mois de la Femme Guinéenne, Salif Kéita a été catégoriquement refusé de passer dans le JT de 20H30 de la RTG.
Motif ? La RTG réclame 15 000 000 GNF à Salif Kéita et à son producteur, Tidiane Soumah, le DG des Productions Tidiane World Music.
Pour un départ, j’avais accepté de payer ce montant à la RTG. Mais après réflexion, j’ai renoncé pour sauver tout le secteur culturel du pays. Car les deux concerts de Salif Kéita à Conakry étaient presque à guichet fermé.
Le passage de l’interview allait-elle changer quelque chose au niveau du public sachant que les deux concerts se tenaient à guichet fermé ? A mon humble avis, la diffusion de cette interview allait varier, enrichir et diluer l’actualité nationale qui reste focalisée sur la politique.
En tant que monument culturel international, la diffusion d’une interview de Salif Kéita sur une chaine de télévision comme la nôtre est une valeur ajoutée.
Malgré mille et une difficultés que connaissent les opérateurs culturels pour adoucir les mœurs et offrir du plaisir au public mélomane de Guinée, la télévision nationale, au lieu de nous encourager dans notre travail, préfère nous réclamer 1 500 euros pour la simple diffusion de l’interview d’un monument culturel comme Salif Kéita.
Pourtant, malgré de gros moyens qu’on investit dans nos spectacles, les images et le contenu sont fournis gratuitement à la RTG sans aucune réclamation des droits d’auteurs.
Chers amis, que pensez-vous de ce comportement de la RTG ?, et pourtant Tidiane World Music paye des frais de diffusion de la publicité de tous ces concerts , meme celui de Salif Keita pour 2018 a la RTG ?
Le Directeur Sekouba Savane de la RTG , penses que Tidiane Wolrd Music est milliardaire , donc lui seul doit payer , pas les autres et pourtant tous les evenements culturels de cette semaine sont passes dans le journal tv , sauf Salif , meme vox africa , sauf Salif Keita , et l’anniversaire de Aya diawaya , tout cela parceque c’est Tidiane World Music est l’organisateur, je ne connais avec preuves , aucun promoteur qui paye plus que nous pour la pub en guinee , mais quand il est question de nous arnaquer , je refuses , demander pour 3 a 5 minute d’interview de Salif a 1500 euros , est un crime , ailleurs c’est la tv qui paye la vedette Salif . L’équipe du journal tv , n’a aucun souci avec nous . Ce qui restes clair , sans cette interview , salif a battu tous les records . Je ne me reproche de rien avec Sekouba Savane , mais il a fait des réunions dans toutes les sections de la rtg pour interdire tout element lie a Salif sans paiement , et pourtant moi je leur offre les images de mes concerts gratuitement pour enrichir leur programme . A vous de juger , ce n’est pas la rtg , mais son DG en personne. C’est clair et net que la Rtg devrait être fière de Salif keita qui dit haut et fort que cette télévision fut la première à l’accorde une interview. Dommage pour notre bien national qui appartient à nous tous. Salif est aller jusqu’à dans le bureau de Sekouba Savané pour lui signifier cette reconnaissance à la Guinée à sa RTG, malgré tout, c’est un non pour 1500€. Moi aussi en t’en que Guinéen je refuse je ne payes pas ce montant destinée à des publie reportages des compagnies minières ou des banques, mais pas un artiste un point, un trait. Vive la Guinée

TIDIANE SOUMAH

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here