Compte rendu du Conseil des Ministres du 9 Juin 2016

0
115
Partager

Compte rendu du Conseil des Ministres du 9 Juin 2016
Sous la présidence effective du Pr. Alpha Condé, Président de la République, Chef de l’Etat, le Conseil des Ministres a tenu sa session ordinaire ce jour, 09 Juin 2016 à Sékoutoureya. L’ordre du jour a porté sur :

1. Message de son Excellence Monsieur le Président de la République ;
2. Compte rendu de la session ordinaire du Conseil Interministériel tenue le 7 Juin 2016 ;
3. Décisions.
4. Divers

A l’ouverture de la session, le Chef de l’Etat a fait le point sur plusieurs projets en cours et à venir au niveau de plusieurs départements ministériels notamment le tourisme et l’hôtellerie, l’élevage, la pêche, l’urbanisme et l’habitat, l’énergie, l’industrie.

Au Ministère de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat, le Chef de l’Etat s’est enquit de l’état d’avancement des travaux de construction de l’hôtel « Azalaï » 3 étoiles à Coléah. A ce jour, seules les études géophysiques sont en cours. Le Chef de l’Etat a, donc instruit le Ministre en charge de faire accélérer les procédures et les travaux afin que ce réceptif hôtelier soit une réalité.

Dans le même ordre et, dans le cadre de l’ouverture très prochaine de l’hôtel « NOOM » 4 étoiles de Sandervalia à Kaloum, le Président de la République a donné des instructions fermes à l’effet de voir assainir l’environnement et les espaces adjacents de l’hôtel. Que des mesures strictes et fermes soient prises en relation avec le Ministère de la pêche afin de rendre disponibles les installations et autres occupations anarchiques tout en assurant le recasement des occupants des lieux qui mènent des activités génératrices de revenus.

Au Ministère de l’élevage et des productions animales, le Chef de l’Etat s’est penché sur le cas du projet de construction de l’Abattoir de Kagbalen. Pour ce projet, très important pour le secteur de l’élevage, il a été demandé au Ministre en charge de faire l’état des lieux des investissements, du niveau d’exécution des travaux et des besoins supplémentaires à satisfaire afin que cet abattoir soit réalisé dans les plus brefs délais.

Au département en charge de la pêche, de l’aquaculture et de l’économie maritime, le dossier du Port de Kaporo a été évoqué par le Chef de l’Etat. Cet investissement en cours avec nos partenaires Japonais, pour la construction d’un Port artisanal à l’image de celui du Boulbinet dispose déjà des études de faisabilité. Les études d’impact social et environnemental sont en cours. A cet effet, le Président de la République a instruit le Ministre concerné à l’effet de prendre toutes les dispositions nécessaires pour une exécution sans retard et sans difficultés de cette phase du projet.

Toujours au niveau de ce département, le Chef de l’Etat a insisté que l’organigramme issu des recommandations des états généraux de la pêche de septembre 2013 soit appliqué avant la mission du Ministre, à Bruxelles, au près de l’Union Européenne dans le cadre de la poursuite de la collaboration avec notre pays.
Au Ministère de la Ville, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, le Chef de l’Etat a évoqué, dans le cadre de la modernisation du centre de ville de Kaloum, les questions relatives à la campagne de sensibilisation des populations sur la nécessité de refondation de l’habitat du centre de ville de Kaloum. A cet effet, il a instruit le Ministre en charge, d’intensifier la communication à l’endroit des populations pour une meilleure compréhension de cette approche gagnant-gagnant pour un centre-ville moderne et un habitat sain.

A l’occasion, le Chef de l’Etat a aussi relevé la question liée à la location d’immeubles au profit de l’administration dans le centre-ville de Kaloum. Pour le Président de la République, il y a lieu de revoir cette question de location d’immeubles abritant les services publics à des couts exorbitants alors même que la construction d’immeubles administratifs par l’Etat est une voie plus avantageuse et économique pour les deniers publics.

Au département de l’Energie et de l’Hydraulique, dans la nécessité de diversifier nos sources d’approvisionnement en énergie, le Chef de l’Etat a évoqué les partenariats initiés par la Banque Nationale de Développement avec des investisseurs étrangers notamment de Hong-Kong. Ces partenariats vont aboutir à la construction de Centrales solaires dans 137 localités de notre pays et l’aménagement hydroélectrique de 4 mini barrages.

A cet effet, le Président de la République a instruit le Ministre concerné afin que, très rapidement, le protocole d’accord entre les parties soit signé conformément au document de stratégie de développement énergétique de la Guinée.

A l’égard du Ministère de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises et de la Promotion du Secteur Privée, le Chef de l’Etat a rappeler et insisté sur la nécessité pour le secteur privé de s’approprier les nouvelles opportunités de financements et de mise à disposition de fonds par les bailleurs et les partenaires financiers en l’occurrence les PAYS-BAS. Il a demandé au Ministre concerné d’inviter, d’inciter et de permettre aux acteurs du secteur privé guinéen de profiter des 40 Millions d’Euros de ligne de crédit des Pays-Bas destinés exclusivement à la promotion du secteur à des taux concessionnels.

Au titre du deuxième point de l’ordre du jour, Monsieur le Premier Ministre a fait un compte rendu de la session ordinaire du Conseil Interministériel du 07 Juin 2016,

AU TITRE DES COMPTE RENDUS

Le Ministre de l’Industrie, des PME et de la Promotion du Secteur Privé a fait un compte rendu de la mise en œuvre des décisions du Conseil des Ministres relatives à la situation de la société SALGUIDIA.

Le Ministre a rappelé les décisions du Conseil des Ministres en sa session du 05 mai 2016, notamment la convocation d’une Assemblée Générale Extraordinaire des Actionnaires, la disponibilité du rapport d’audit technique et financier réalisé par le Ministère de l’Economie et des Finances, la mise en place d’une unité de maintenance appuyée par une brigade de gendarmerie et la mise en place d’un syndic qui aura pour tâches d’élaborer un plan transitoire de restructuration et de relance de la société.

Il a indiqué la mise en place d’un Comité interministériel de relance de SALGUIDIA.

Il a précisé que ce Comité aura pour mission de préparer l’Assemblée Générale des Actionnaires, d’élaborer et de conduire pour le compte des parties un plan transitoire de restructuration et de relance des activités de la société tenant compte des recommandations du rapport d’audit.

Il a ajouté que le rapport d’audit technique et financier du Ministère de l’Economie et des Finances a été mis à disposition.

Durant les débats, les remarques des Membres du Conseil ont principalement porté sur :

– La nécessité d’approcher l’Agent Judiciaire de l’Etat pour examiner tous les contentieux en cours relatifs aux unités industrielles qui doivent revenir dans le portefeuille de l’Etat ;

– La nécessité de clarifier la problématique de la tutelle des unités industrielles reversées dans le portefeuille de l’Etat.

Au terme des débats, le Conseil a recommandé la validation du Comité Interministériel en impliquant le Ministère du Plan et de la Coopération et les Services de la Présidence. Le Conseil a également recommandé de faire l’évaluation entre la mise à niveau de l’ancienne usine et les investissements pour la construction d’une nouvelle usine dans le cadre de ce partenariat.

Profitant du cas SALGUIDIA, le Conseil des Ministre a instruit le Ministre à faire l’état des lieux de toutes les industries et sociétés qui ont fait l’objet d’un retour dans le portefeuille de l’Etat.

La Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts a fait un compte rendu de la Commission Interministérielle sur le Programme d’organisation de la campagne de reboisement 2016.

La Ministre a indiqué que la campagne de reboisement 2016 repose sur les sites concernant les versants des barrages hydroélectriques, les têtes des sources des principaux fleuves soudano-sahéliens prenant source en Guinée, les berges du fleuve Milo, la mare de Baro et la ceinture verte au Nord de la Guinée.

Elle a précisé que la mise en œuvre de cette campagne nécessite le recours à des financements innovants et proposé l’organisation d’une caravane de mobilisation des fonds en faveur de la campagne de reboisement.

Au cours des débats, les principales observations des Membres du Conseil ont porté sur :

– La nécessité de tenir compte du rythme de dégradation de nos forêts pour organiser cette année la campagne à la hauteur des disponibilités du Gouvernement ;

– La nécessité de planifier cet évènement en prenant en compte toute la dimension (feux de brousse, déboisement, produits de substitutions et autres) et de définir une méthodologie visant à impliquer et mobiliser l’ensemble de la société ;

– La nécessité de disposer d’essences appropriées à chacune des quatre régions naturelles du pays et de se faire accompagner par des sponsors privés ou des partenaires au développement tel le FAO pour contribuer substantiellement au programme de reboisement ;

– La nécessité de mettre l’accent sur la communication et la sensibilisation des populations à tous les niveaux pour faire du reboisement un acte civique et amener chaque citoyen à planter annuellement un arbre.

Au terme des débats, le Conseil a retenu le principe d’organisation de la campagne de reboisement en l’inscrivant parmi les actions prioritaires du Gouvernement. Le Conseil a également demandé à la Ministre de mettre l’accent sur l’investissement humain dans le cadre d’un engagement individuel des citoyens et d’explorer des pistes de financements innovants.

AU TITRE DE LA COMMUNICATION

Le Ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique a fait des communications relatives à, d’une part Conakry, capitale mondiale du Livre 2017 et d’autre part à la remise des objets archéologiques par la compagnie des bauxites de Guinée (CBG) au Musée National. ;

S’agissant de Conakry, capitale mondiale du Livre 2017 :

Le Ministre a rappelé que c’est Conakry qui a été désignée Capitale, mondiale du livre le 21 juin 2015 par l’UNESCO. Il a précisé que c’est la 17ème ville mondiale et troisième africaine à bénéficier de ce titre.

Il a indiqué que l’évènement s’étendra sur toute l’année 2017 et connaitra la participation de quelques 3.000 personnes.

Il a proposé la mise en place d’un Comité d’organisation et d’une Commission interministérielle présidée par le Premier Ministre.

Durant les débats, les principales remarques faites par les Membres du Conseil ont porté sur :

– La nécessité d’indiquer dans le programme Conakry, Capitale mondiale du livre en 2017 la place de la promotion du livre guinéen, africain ou mondial.

– La nécessité de préserver la cohésion de l’équipe pour le bon déroulement de cet évènement majeur et d’avoir une matrice de responsabilité codifiée qui détermine le rôle des différents acteurs.

– La nécessité de mettre à profit cet évènement pour lever toutes les contraintes liées à la propreté, la salubrité, la fluidité de la ville et autres durant l’année 2017.

– L’intérêt pour la Guinée, d’initier à l’occasion, de mini projets qui seront soumis au financement des opérateurs économiques nationaux, ambassadeurs accrédités en Guinée et autres.

Au terme des débats, le Conseil a décidé d’une rencontre présidée par le Chef de l’Etat, dans les plus brefs délais, pour faire la revue des dispositions déjà prises et à prendre en vue d’assurer une réussite parfaite de Conakry, Capitale Mondiale du Livre.

Le Conseil a validé la mise en place d’un Comité Interministériel qui travaillera en étroite collaboration avec le Commissariat Général de l’évènement.

Le Conseil a recommandé l’implication effective des personnes ressources guinéennes vivant en Guinée comme dans la diaspora.

Par rapport à la remise des objets archéologiques par la compagnie des bauxites de Guinée (CBG) au Musée National :

Le Ministre a rappelé la remise d’objets archéologiques par la CBG au musée national.

Il a précisé que l’expertise (datation) de ces artefacts a eu lieu dans une université Suisse.

Il a indiqué que les objets archéologiques remis par la CBG au musée national datent de plus 4000 avant Jésus Christ et souligné que ces objets sont de deux catégories : les outils lithiques du paléolithique moyen (âge de la pierre taillée) et les fragments céramiques avec des motifs inconnus dans les traditions régionales.

Durant les débats, les Membres du Conseil ont fait les remarques pertinentes suivantes :

– La nécessité d’avoir des textes réglementant la découverte d’objets archéologiques lors des fouilles sur les sites miniers ou autres travaux, car cela nous permet de préserver notre patrimoine.

– La nécessité de faire une évaluation des artefacts remis par la CBG au musée national.

AU TITRE DES EXAMENS DE TEXTES

La Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance a soumis un projet de Décret portant institutionnalisation du mois de la Solidarité Nationale en République de Guinée.

Ce projet de texte s’inscrit dans le cadre du respect des conventions et lois qui lient la Guinée aux autres instances et constitue également une base juridique de requête de financement des programmes et projets sociaux de développement.

Le Conseil a recommandé que le projet de Décret soit amendé et soumis en deuxième lecture.

AU TITRE DES DECISION:

Le Conseil des Ministres a instruit :
– Le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation de sécuriser la région de LOLA contre les transhumances des éleveurs de zébus qui affectent dangereusement les champs des agriculteurs locaux.

AU TITRE DES DIVERS :

Le Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique a informé le Conseil des Ministres de l’adhésion de la Guinée à l’Alliance SMART Africa ; Alliance au sein de laquelle le Président de la République de Guinée portera le projet d’Interconnexion des pays africains.

Le Conseil des Ministres

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire