Communiqué sur le niveau d’avancement du troisième recensement général de la population et de l’habitat

0
645
Photo ministère plan
Partager

Une rencontre ce tenue ce vendredi 30 janvier au ministère du plan. L’institut national de la statistique (INS) a déjà fourni un résultat préliminaire et s’atèle à la réalisation de cinq opérations avant de diffuser le prochain résultat définitif du RGP_3.

Selon un responsable de l’INS, 1 488 136 fiches ont permis d’enquêter 1 488 136 ménages. Le recensement à donné un nombre de 10 millions 628 972 habitants. Selon le même résuPhoto ministère plan ltat, 52 % des guinéens sont de sexe féminin contre 48 % de sexe masculin.
A travers l’arrêté n 3015/ MP/ SGG/2014 du 13 Juin 2014, le ministre du plan a diffusé ce résultat provisoire pour servir de base statistique à tout travail de planification au niveau des administrations publiques et privées et au niveau des autres partenaires. Les programmes de lutte contre Ebola se sont basés sur ce résultat.
Selon le directeur du bureau central de recensement, cinq autres activités restent à réaliser avant de publier les résultats définitifs du troisième recensement général de la population et de l’habitat. La première de celles-ci, consiste à procéder à l’apurement.

C’est une opération qui consiste à corriger toutes les erreurs contenues sur le fichier notamment les erreurs de saisie.
Apres la tabulation, les résultats définitifs seront publiés. Ils vont connaitre une analyse thématique des données en 15 thèmes differents. C’est seulement après la réalisation de cette série d’opération que les résultats définitifs seront publiés et diffusés avant fin Mais 2015.
De nos jours, des leaders de l’opposition politique discréditent le résultat préliminaire justement à cause du surpeuplement de la région de Kankan, bastion politique du parti au pouvoir. L’opposition républicaine demande la reprise pure et simple du recensement. Intervenant sur la question, l’ex représentante de l’UNFPA en Guinée a récemment expliqué que le résultat de ce recensement n’a rien de commun avec la fiche électorale informatisée.
Malgré cette divergence entre l’opposition et le gouvernement qui tente de justifier les motifs du surpeuplement de la région de Kankan par rapport aux autres régions relativement au dernier recensement, l’Institut national de la statistique se dit déterminé à aller jusqu’au bout de cette opération.

afriquezoom

libreopinionguinee.com

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire