Communiqué: Le gouvernement guinéen condamne fermement les actes odieux et barbares infligés à une personne par des hommes en uniforme

0
181
Torture en Guinée
Partager

Guinée, Une vidéo sans commentaires, publiée sur la page facebook d’un certain Moussa Tiegoro Kaba, probablement un béret rouge, en date du 21 avril 2016 et partagé 1622 fois sur les réseaux sociaux à ce jour, a choqué le monde entier.

Sur la vidéo, on voit un homme attaché. Les membres inférieurs et les membres supérieurs noués, laissant une petite paroi. Ses tortionnaires ont fait traverser une barre de fer à travers cette paroi. Ils soulèvent le malheureux et le font balancer. On l’entend pousser des cris de douleurs, demandant à ses « bourreaux » de le tuer au lieu de le torturer. « Vous avez cassé ma main… Au lieu de me torturer comme ça, il faut me tuer directement ».

Les hommes en uniforme tentaient de lui extorquer un aveu autour d’un vol de fusil. Ils parlaient Malinké, Soussou, quelquefois Poular et français. L’infortuné n’avait qu’un cache-sexe. La scène se déroule pendant la journée au beau milieu d’une rue. Dans le filmage, on voit la caméra se tourner vers une gîte. Sur les treillis de l’un des hommes l’on aperçoit clairement BAC (Brigade anti-criminalité).

Le Gouvernement Guinéen a immédiatement réagi et a fait publier un communiqué par sa Cellule de communication. Nous vous le livrons ci-dessous :

« Conakry, le 24 Avril 2016 – Suite à la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo dans laquelle des sévices sont intentionnellement infligés à une personne par des hommes en uniforme, le Gouvernement condamne fermement ces actes odieux et barbares.

A cet effet, le Directeur Général de la Police Nationale a immédiatement instruit ses services afin qu’une enquête judiciaire impartiale soit ouverte et les responsabilités situées.

Le Gouvernement de la République de Guinée, garante des libertés et de l’Etat de droit, rappelle que si ces faits sont avérés, cela constituerait une violation grave des droits humains et les auteurs seront poursuivis et sanctionnés conformément à la Loi.

La Cellule de Communication du Gouvernement »

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire