Colonel Sadou Diallo : « J’ai été arrêté pour mon amitié avec le Gl Nouhou »

0
532
Partager

«J’ai été arrêté juste parce que je suis un ami du général Nouhou Thiam », c’est par ces mots que le colonel Sadou Diallo a commencé sa défense devant le juge du tribunal militaire.
L’ex chef de bataillon du camp Camayenne, le colonel Sadou Diallo arrêté dans la journée du mercredi 20 juillet 2011, est poursuivi pour « désertion et violation de consignes ». Tout comme ses codétenus, il nie les faits. Il explique qu’à l’époque, il était sans poste mais, se rendait 4 fois par semaine au camp Samory. C’est lors d’un de ses visites au camp, indique-t-il, qu’il a été arrêté. « J’étais au camp Samory dans le bureau du chef d’état major adjoint de l’armée de terre, le général Edouard Théa, j’étais allé demander la permission de rentrer chez moi. Ce dernier m’a dit ‘’tu peux rentrer, quand le besoin se présentera, je te ferai appel » », a-t-il expliqué. Ce jour, selon le colonel, il est rentré chez lui à domicile. Mais le lendemain, il est revenu au camp, cette fois, pour voir un ami, un certain Gassime Traoré. Dans le bureau de celui-ci, il trouve le colonel Sory Keita. En le voyant, ce dernier se lève brusquement de sa place pour lui crier : « qu’est ce que tu fais dehors, ton grand Nouhou Thiam est dedans ? Vous êtes ses petits, on va vous mettre tous dedans ». Il réplique aussitôt à cette attaque de colonel Sory. Gassime Traoré chez ils étaient, s’interpose et les calmes les ardeurs.
Dans la même journée du mercredi 20 juillet, le colonel Sadou regagnait son domicile lorsque, au niveau de Matam, il a reçu un appel du gendarme Ousmane Camara alias Bob Dinar lui demandant sa position. Ce dernier dit être envoyé par le général Baldé pour le rencontrer. Il se retourne mais ne trouve pas le général à son bureau. Descendant les escaliers, il aperçoit le gendarme qui l’a appelé au téléphone. Il le prend par la main et lui demande où est le général Baldé. Ce dernier lui répond que le général est à la FOSSEL. A la Fossel, le colonel Sadou apprend que le général est en réunion. Le gendarme monte voir le général, et moins de 2 mn après, il redescend et dit au colonel : « le général Baldé dit que sur ordre du chef d’Etat major général des armées, le général Kéléfa Diallo, de vous conduire à l’ECO3 pour des fins d’enquêtes ».
Il est arrêté, auditionné par des élèves gendarmes de MDN à l’escadron mobile numero3 où il passa deux semaines avant d’être transféré à la maison centrale.
Avec  Kibanyiguinee.org

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire