cinq cents millions de francs guinéens à destination des sages de Kankan rejetés

1
387
Alpha Condé Guinee
Alpha Conde président de la Guinée
Partager

Tourmenté par les réactions foudroyantes provenant de ses désormais anciens fiefs, consécutivement à ses propos incongrus à l’adresse de la Communauté Mandingue, notre Professeur National s’est précipité pour envoyer une enveloppe de cinq cents millions de francs guinéens à destination des sages de Kankan pour, dit-on, leur prix de sucre comptant pour le mois Saint de Ramadan.

Comme il fallait s’y attendre, les sages de Kankan, préférant l’honneur, la dignité et le respect de leur identité à tout autre bien matériel ou financier, ont purement et simplement rejeté le cadeau de moquerie d’Alpha Condé, en congédiant également les émissaires de celui-ci.

Ce n’est que le début du commencement de la réplique collective des fils du Manding à l’offense irréparable qui leur est faite par Alpha Condé le Mossi Burkinabé naturalisé pour être malinké.

Pourquoi Alpha Condé qui toise désormais les Malinkés, pour tenter d’opposer les composantes sociales du pays entre elles, en insinuant qu’il n’est pas Président pour servir une ethnie, n’a-t-il pas pensé aux sages des trois autres régions naturelles de la Guinée? Allez le savoir à Sèkhoutouréya.

Aussi longtemps qu’un morceau de bois durera dans l’eau, il ne saurait devenir un caïman, dit l’adage. A beau aimer Monsieur Alpha Condé en Guinée et en Haute-Guinée, ce dernier reste et demeure viscéralement plus attaché à son pays d’origine qu’à son pays et à son ethnie d’adoption.

La preuve est qu’après son élection à la magistrature suprême de la Guinée en 2010, c’est bien naturellement le Burkina qui a bénéficié de la toute première visite officielle de Monsieur Alpha Condé.

Aussi, en lieu et place de Conakry, c’est Ouagadougou qui abrite le château réalisé par Monsieur Alpha Condé à l’occasion de son premier mandat.

La Guinée et les Guinéens n’ont plus que leurs yeux pour pleurer.

Mandian Sidibé, journaliste Dakar

 

Comments

commenter ici