CHAN 2016 : la Guinée bat la Zambie au terme d’un match long et plein de stress

0
484
syli de Guinée
Partager

Que ce fut dur mais la Guinée est bel et bien en demi-finale. Le syli a battu et éliminé la Zambie au terme d’un match long et plein de stress. C’est aux tirs au but que les joueurs de Kanfory Lappé Bangoura ont arraché la qualification ce dimanche à Rubabu. Ils affronteront la RDC en demi-finale .

Le début de rencontre est plutôt à l’avantage de la Guinée qui exerce une domination de 64% sur son adversaire. Le jeu de l’équipe est bien huilé mais l’arrière garde zambienne est bien solide. Même si la Guinée anticipe bien durant les premières minutes, cela n’empêchera pas la Zambie de se projeter dans le camp guinéen. Sur un long ballon, Katongo se précipite dans la surface du syli local pour placer une tête. Mais Abdoul Aziz Keita devance le capitaine des Chipolopolo pour capter la balle (7’). Les Guinéens répliquent sur l’action suivante. Abdoubacar Klé lance Iyanga qui n’arrive pas à centrer (9’). Le syli revient à la charge sur une belle combinaison qui finit par un centre dans la surface zambienne pour trouver la tête de Klé Soumah. Le joueur du FC Soumba place sa tête qui passe malheureusement tout près de la barre (12’).

Juste après le quart d’heure, frayeur dans le camp guinéen. Stephen Kabamba centre pour son capitane et Katongo malgré qu’il soit suivi réussi à placer une tête qui ne trouvera pas le cadre (16’). La Zambie s’emble se réveiller après cette action. Sur un autre contre, il a fallu la vigilance de Thierno Camara pour écarter le danger qui guette le syli (19’). Après la demi-heure de jeu, la Zambie retrouve le ballon. L’équipe de George perturbe la défense du syli sans pourtant marquer. Sur un centre côté gauche, le ballon est directement posé sur la tête de Katongo qui, gêné, ne parvient pas à tromper Aziz (37’). La Guinée qui a néanmoins la possession du cuir, répond Après un joli travail d’Ibrahima Sory Sankhon au rond-point central pour se débarrasser de son adversaire. Le joueur du Horoya AC change de côté pour Daouda Camara. Qui remise fort sur Sankhon qui place une tête qui passe largement à côté (42’). Il n’y aura pas de but au terme de la première explication (0-0) malgré la belle domination du syli.

A la différence de la première explication, ce sont les Zambiens qui sont les premiers à mettre le pied sur le ballon à la reprise. Sous la forte pluie qui s’abat sur le stade de Rubavu, la Zambie multiplie les opportunités à l’image d’un lobe tenté depuis le rond-point central. Heureusement pour le syli, Aziz a été vigilent (56’). Dans la foulée, Lappé procède à son premier changement. Daouda Camara cède sa place à Boniface Haba du Horoya AC (59’). L’attaquant des rouge et blanc apporte sa touche au secteur offensif guinéen par ses dribbles et accélérations, mais cela ne suffit pas pour déverrouiller une défense hermétique des chipolopolos.

Dans une partie qui est désormais équilibrée après l’heure de jeu, Kanfory Lappé Bangoura tente de motiver ses protégés et les appellent à mettre le bloc haut (63’). Des consignes qui semblent tomber dans de bonnes oreilles. Sur un ballon récupéré par Klé, Boniface est servi sur la gauche. Face à deux défenseurs, l’ancien de Gangan est fauché. Coup franc pour la Guinée. Rapidement joué, le coup de pied finit sur le poteau Zambien (70’). Six minutes avant la fin du temps réglementaire, la Zambie marque par l’intermédiaire de Katongo, mais le but du capitaine est refusé pour une position hors-jeu (84’). Il n’y aura finalement pas de but durant les 90 minutes.

Les deux équipes sont donc obligées de continuer aux prolongations. La fatigue se ressent dans les jambes des joueurs et le stress s’accumule sur le banc de touche. Zambiens et Guinéens disputent une prolongation qui ne viendra rien changer au tableau d’affichage. A 0-0, l’arbitre éthiopien invite les deux formations à passer par les tirs au but pour se départager. A cet exercice, c’est la Guinée qui se montre efficace. Le Syli l’emporte 5 tirs contre 4 et passe en demi-finale au terme d’une rencontre remportée au bout de la nuit. Cette qualification, la Guinée la doit aussi à Abdoul Aziz Kéita. Le gardien guinéen a bloqué deux pénaltys et transformé le dernier péno qui a qualifié le syli.

avec guineefoot224

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire