Cellou Dalein Diallo: l’Opposition Républicaine n’avait pas le choix que d’accepter l’accord du 12 Octobre 2016

0
3518
Cellou Dalein Diallo ufdg
Partager

Le Président du parti UFDG et chef de fil de l’opposition guinéenne était l’invité de l’émission Œil de Lynx de la radio Lynx FM ce jeudi. Il est revenu sur la crise qui mine l’Opposition Républicaine, la candidature de Mouctar Diallo à Ratoma, les communales et les mines.

Pour Cellou Dalein Diallo, l’Opposition Républicaine n’avait pas le choix que d’accepter l’accord du 12 Octobre 2016. Pour lui, il fallait mettre fin à la situation de nomination des chefs de quartiers et districts que soutenait la mouvance présidentielle. Se prononçant sur la crise qui secoue l’Opposition Républicaine à cause de la contestation de ce point, il dit que du moment où sur les neufs membres seulement deux sont contre, le débat devait cesser. « J’ai été objet de plusieurs attaques et ceux qui ont été au nom de l’Opposition au dialogue ont aussi été traité de tous les noms d’oiseaux. C’est ce qui n’est pas acceptable », a souligné Cellou Dalein.

Mais le chef de fil de l’opposition s’est dit prêt à œuvrer pour l’unité et la concorde au sein de l’Opposition Républicaine. « J’espère qu’Aboubacar Sylla et Faya Millimono reviendrons à des meilleurs sentiments. Je ne souhaite sacrifier personne, mais les invectives doivent cesser… », a noté Cellou Dalein.

Evoquant la candidature de Mouctar Diallo pour la commune de Ratoma, Cellou dit que cela est normal. Il a reconnu qu’il y a un malaise parce qu’il y a eu des incidents entre pro-Cellou et pro-Mouctar mais que les uns et les autres vont revenir à des meilleurs sentiments.

Pour ce qui est des élections communales, Cellou Dalein Diallo dit que l’UFDG ambitionne de remporter les cinq communes de Conakry et d’avoir la majorité des communes rurales et urbaines à l’intérieur du pays.

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire