Cellou Dalein à sékhoutoureya : Voici les engagements forts d’Alpha Condé

0
4121
Alpha Conde et Cellou Dalein ufdg
Partager

Bien de Guinéens étaient sceptiques au sujet de la rencontre de ce jeudi, entre le président Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo. Instruits par tous les précédents entretiens du genre entre les deux personnalités, ils étaient nombreux à assimiler la retrouvaille de ce 1er septembre à une simple opération de communication de la part notamment du locataire du palais Sekhoutouréya ou une simple formalité dictée par un rapport de force momentanément défavorable. Si rien de substantiel ne permet encore d’invalider ces doutes et ce scepticisme, on peut néanmoins noter que des engagements forts ont sanctionné la rencontre. En particulier, si le président Alpha Condé honore toutes ses promesses, il y a des raisons d’espérer une décrispation du climat politique. Et conséquemment résorber au passage une part non négligeable de la crise socioéconomique.

La plus symbolique des conclusions de la rencontre de ce jeudi, entre Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo, c’est la nouvelle perception du chef de l’Etat vis-à-vis de son principal opposant. Habituellement très prompt à attribuer tous les problèmes du pays aux anciens premiers ministres qui l’ont précédé dans la gestion de la Guinée, Alpha Condé, au terme de son entretien avec le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), a notamment déclaré :

Je pense que nous tous, nous voulons le bien de la Guinée, des citoyens guinéens. Donc, il est tout à fait normal qu’il y ait des échanges réguliers entre le Président de la République et le chef de file de l’opposition. Il a été ministre, Premier ministre, donc, il a géré. Il a une certaine expérience de la vie économique de ce pays.

Tournant donc le dos aux discours belliqueux et n’envisageant décidément plus son opposant comme un ennemi responsable de tous les malheurs du pays, Alpha Condé annonce de nouveaux rapports entre lui et Cellou Dalein Diallo. La caractéristique de cette nouvelle relation étant, comme par enchantement, la cordialité et la confiance. C’est ainsi que le président de la République envisage la consultation de son opposant dans le cadre de la politique étrangère. De même, et pour annoncer que la réconciliation est scellée entre les deux, le locataire de Sékhoutouréya promet l’installation prochaine du chef de file de l’opposition dans ces fonctions. Ainsi, annonce-t-il :

Il (Cellou Dalein Diallo, ndlr) n’a pas demandé, mais c’est moi qui ai dit qu’en tant que chef de file de l’opposition, il faut qu’on l’installe dans son rôle tel que le prévoit la loi qui n’a pas été votée par moi, mais par le Parlement. Et cette la loi a été votée à l’unanimité et de l’opposition et de la mouvance. Moi je n’ai eu que l’idée, mais le texte a été voté par le Parlement. Donc de l’installer dans son rôle de chef de file de l’opposition avec ses obligations et ses avantages. Il y aura désormais une concertation régulière avec le chef de file l’opposition. Parce qu’après tout, nous nous battons tous pour l’intérêt de ce pays.

En rencontrant Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo obtient également un engagement qui était plutôt inespéré. Il s’agit de celui relatif à l’exigence de l’opposition quant à l’application des conclusions des accords politiques passés et en perspective. Cédant plutôt facilement à ce préalable de l’opposition, Alpha Condé est néanmoins clair et précis:

Je suis le garant des institutions en Guinée, je vais faire en sorte que toutes les dispositions prises désormais soient respectées. Je veille avec respect, parce que je suis le garant des institutions dans ce pays.

Enfin, le chef de l’Etat, comme à son habitude, impute la brouille entre lui et le chef de file de son opposition aux « nageurs en eau trouble ». Mais assurant avoir pris conscience du rôle néfaste des manipulateurs, il promet de faire en sorte qu’ils ne le mettent plus en mal avec Cellou Dalein Diallo.

On ne demande qu’à le croire.

Ledjely.com

 

 

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire