Boké: ils urinent dans les bouteilles de Coyah et donnent ça aux femmes (Dr Alhassane Makanéra Kaké)

Les récents événements de Boké, ville située à 249 Km de Conakry n’ont pas encore fini de livrer ses vrais secrets. Cette crise est parti d’un simple revendication de l’électricité a des dessous incroyables selon un natif de cette préfecture.

« S’il y a aujourd’hui cette crise à Boké c’est qu’il assez de choses que les Bokékas veulent dénoncé. C’est un réel malaise qui »vit de nos jours à Boké et je vous dis c’est incroyables», a déploré Dr Alhassane Makanéra Kaké.

Plus loin, il fait une grave révélation sur le comportement de certains membres des sociétés minières qui y travaillent: « je vous dit qu’il se passe des choses qu’on est obligé de dire parce que les populations n’en peuvent plus. Vous vous imaginez, les petites bouteilles d’eau Coyah? Vous savez quand ils finissent d’utiliser, les femmes la viennent chercheé ces bouteilles là mais, les chinois qui sont labà je vous dis, ils urinent dans ces bouteilles là et donne ça aux femmes là. Il y a encore d’autres choses plus grave mais que nous allons vous dire bientôt», a ajouté ce Professeur d’Universités en indiquant qu’une mission d’enquête dont il est d’ailleurs membre travaille sur le terrain.

Depuis ce week-end, une mission du Ministre des Mines et de la Géologie séjourne dans la préfecture pour rencontrer les représentants des manifestants afin de trouver une solution définitive à ce malaise.

Nous y reviendrons !

RDS

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here