Bantama Sow dénonce : « A Kindia, le candidat de l’UFDG a fait le tour de la ville en criant  victoire. Ce sont des attitudes qui peuvent… »

0
6630
Sanoussy Bantama SOW
Partager

Au siège du RPG  Arc-en-ciel ce samedi 10 février à Gbessia, le ministre Sanoussy Bantama Sow a déclaré que les élections sont loin d’être terminées. Pour lui, il reste les jeux d’alliance qui pourraient tout changer.

A en croire le ministre Sow, un candidat peut être premier dans une commune et perdre la marie. «Il ne faut pas que des citoyens soient étonnés de voir  Bantama Sow arrivé à la tête de la commune de Ratoma et par des jeux d’alliance, qu’il ne devienne  pas  maire de la commune. Les gens ne comprennent pas bien comment se passent ces élections locales. Pour le moment, personne n’a gagné une commune. Il y a plutôt certains qui ont plus de sièges que d’autres. Donc, il va falloir les jeux d’alliance pour élire le maire. Par exemple, si vous entendez demain que Bantama Sow qui était arrivé en tête à Matoto et que ses conseillers n’ayant pu le porter à la tête de la commune, perd à cause des alliances», a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : «ce qui est regrettable c‘est que, avant que la CENI ne donne les résultats, des candidats qui savent pertinemment qu’ils n’ont pas gagné, ont commencé à crier victoire. C’est le cas de la commune de Matam, c’est vraiment dommage. »

Dans la même logique, Bantama Sow a vivement dénoncé les propos de certains candidats qu’il qualifie de «malveillants».  «Pire, dit-il, il y a des candidats qui tiennent des propos malveillants qui peuvent porter préjudice à la paix et la quiétude sociale. « Nous allons les dénoncer le moment. Parce qu’on dit qu’on ne peut pas poursuivre un candidat, mais le temps de la candidature va passer. Comment un individu peut accuser le chef de l’Etat d’être celui qui a envoyé la maladie Ebola en Guinée. Est-ce qu’on peut confier à ces individus pareils la gestion d’une commune», a-t-il interrogé.

A Kindia, dénonce Bantama Sow, «le candidat de l’UFDG a fait le tour de la ville en criant  victoire. Ce sont des attitudes qui peuvent créer la confusion dans la tête des citoyens. Le RPG était en possession des résultats, nous avons nos représentants dans tous les bureaux de vote et qui nous remontent automatiquement les résultats issus des urnes. Mais comme nous sommes un parti bien organisé, nous nous sommes réservés de parler parce que nous sommes des légalistes. Nous nous sommes dit d’éviter tout ce qui peut porter préjudice à la paix et à l’unité nationale.»

Pour  terminer, le ministre Sow a appelé tous les Guinéens au calme avant de les inviter à accepter le verdict des urnes. «J’appelle tous les Guinéens à attendre la fin du processus. Ce qui reste clair, c’est un guinéen qui sera élu. Donc, acceptons le verdict des urnes. Depuis 2005, la Guinée se bat pour l’organisation des élections communales.  Aujourd’hui, nous arrivons à les tenir, des gens, parce qu’ils ont perdu, demandent leur annulation. Il faut qu’ils respectent le verdict des urnes», a-t-il lancé.

Libreopinionguinee et Guineenews vous proposent de lire l’intervention de Bantama ci-dessous, en trois vidéos

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire