Audience avec la FIDH : Cellou Dalein parle de 74 militants de l’opposition tués, du dialogue politique

0
6902
Cellou Dalein et la FIDH
Cellou Dalein et la FIDH
Partager

Le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, a reçu en audience, ce jeudi 22 Septembre 2016, la représentation locale de la FIDH. Il avait à ses côtés les honorables députés Kenda Diallo, Djams Deen et Cellou Baldé.

Mathilde Chiffert, coordinatrice de projet – Guinée et Amadou Barry, chargé de communication à l’OGDH ont annoncé l’arrivée très prochaine, en Guinée, du tout nouveau président de la FIDH pour sa première sortie à l’international.
Le président de la FIDH animera une conférence sur la Justice Transitionnelle à laquelle les députés et les organisations de défense des droits de l’homme sont invités à prendre part, à l’Hotel Riviera, le 27 septembre 2016.
Mathilde Chiffert a aussi demandé et obtenu auprès de Cellou Dalein Diallo d’accorder une audience au nouveau président de son organisation, le Mercredi 28 Septembre 2016, au siège de l’UFDG.
Cellou Dalein Diallo a exprimé toute sa réjouissance quant au choix porté sur la Guinée. Dans la mesure où l’UFDG et l’opposition guinéenne sont non seulement victimes des événements du 28 septembre 2009 mais surtout de violation permanente des droits humains.
Le chef de file de l’opposition n’a pas manqué d’attirer l’attention de ses visiteurs sur le dialogue qui s’ouvre ce jeudi, auquel l’opposition a souscrit suites aux engagements du chef de l’Etat à respecter et faire respecter les conclusions du présent dialogue et les points qui n’ont pas été appliqués lors des précédents dialogues. Notamment, mener les enquêtes pour identifier et traduire devant les tribunaux les auteurs et commanditaires des violences sur les militants de l’opposition lors des manifestations politiques depuis l’avènement au pouvoir de M. Alpha Condé.
Il faut rappeler que 74 militants de l’opposition ont été tués, plusieurs centaines blessés avec des handicapés à vie, des dégâts matériels considérables. Malgré l’ampleur des violations et les engagements répétés du gouvernement, aucune enquête n’a été diligentée. On a plutôt assisté à une protection des présumés bourreaux dont certains promus à des postes de responsabilité au sommet de l’Etat.
Mathilde Chiffert et Amadou Barry ont remercié Cellou Dalein Diallo et la direction nationale de l’UFDG pour la disponibilité et le sens de l’écoute. Leur organisation continuera à s’investir de manière efficace pour l’amélioration et le respect des droits de l’homme en Guinée…

Alpha Issagha Diallo

Attaché de presse du président de l’UFDG

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire