Après sa sortie de prison, le Général Nouhou Thiam serait visé par des généraux

2
146
Général Nouhou Thiam
Général Nouhou Thiam
Partager

Après cinq ans de détention, dans l’affaire du 19 juillet 2011, le général Nouhou Thiam, ancien chef d’Etat major des armées, commence à rencontrer ses premiers soucis avec certains de ses compagnons d’armes.

selon une source proche du camp militaire, Samory Touré,
des réunions secrètes se tiennent régulièrement par la hiérarchie militaire; dont entre autres, des hauts gradés de l’armée qui seraient hostiles au retour du général, Nouhou Thiam au sein de l’état major.
« Depuis sa sortie de prison, des généraux ont commencés à se dresser contre lui »,
Nouhou Thiam aurait tout fait pour rencontrer le ministre de la défense mais, la hiérarchie, militaire aurait refusé de le conduire, « ils tiennent régulièrement des réunions secrètes contre lui pour l’écarter et voir même l’envoyer à la retraite anticipée ».

La même source explique que Nouhou Thiam serait l’un des plus jeunes général en République de Guinée, « il est connu pour sa bravoure et son patriotisme, c’est pour cela qu’ils ont tout fait pour le mettre en mal avec le président de la République, ce qui lui a coûté près de 5 ans de prison pour désertion, on a tous vu comment son procès s’est déroulé. Donc ils ont repris leur manigance, contre le général Nouhou Thiam, cette fois-ci, ils veulent sa retraite anticipée »
conclue l’interlocuteur.
La question qui reste poser, c’est pourquoi la hiérarchie militaire craint le général Nouhou Thiam?

Moussa Keïta pour Libreopinionguinee.com
(LOG)

Comments

commenter ici

2 Commentaires

  1. Qu’est ce que amnesy international à se mêler du problème intérieur d’une nation libre. Qu’ il sache que l’éducation familiale exacerbée n’est pas comme la leur en occident.cet organisme agit en deux poids et deux mesures. Comme il le fait à la haye contre les dirigeants africains. Dommage que les hommes forts de nos nations sont morts, bien qu’il ne reste que monsieur Mugabe les tenir tête. Les restes de nos chefs actuels sont des baisses culottes devant l’ingérence des organismes occidentaux, qui ne sont là, que pour nous divises pour régner sur les nations africaines en peur. Que cet organisme bidon et traitre aille balayé devant les portes occidentales. Alors qu’il dégage.

Laisser un commentaire