Après la signature de l’accord de la discorde, les deux camps risquent de payer les frais de leur médiocrité

0
4565
Signature des accords le 12 octobre 2016 entre pouvoir et opposition
Partager

La signature de l’accord du 12 octobre 2016 continue à défrayer la chronique.

Après la violation du code électoral en refusant que les chefs des quartiers et les chefs des secteurs ne soient élus par les populations, les deux camps (mouvance et opposition) risquent de payer cela très cher car le peuple a compris le fond de leur lutte.
Et ce peuple qui a dit non aux colons en 1958 et non à la junte de Dadis et Konaté est encore prêt à dire non à cette mouvance et cette opposition qui ne luttent que pour leurs intérêts égoïstes et sordides.

Après la sortie musclée de plusieurs partis politiques qui ne sont pas d’accord avec cette violation flagrante de nos lois, c’est au tour de la société civile par la voix de son Président,  Dansa Kourouma de dénoncer ce qu’il appelle « un coup de force » à notre jeune démocratie. Il compte mobiliser 2 millions des signature des citoyens dans les jours à venir pour dire non à cet accord qui n’est qu’un arrangement entre copains.
Les prochains jours seront déterminants pour le peuple de Guinée qui, depuis l’indépendance paie les frais de ces cadres médiocres qui se sont succédés dans la gestion administrative de la Guinée.

Ceux qui crient sur tous les toits qu’ils défendront l’intérêt du peuple de Guinée une fois arrivés au pouvoir, sont ceux là qui montrent leur face cachée avant même leur consécration. Cette bêtise politique, ils la payeront très chère.

PAR LIBREOPINIONGUINEE.COM
LOG

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire