Après Kaporo rails, la chasse contre les peuls continue avec le régime d’Alpha Condé (images douloureuses)

0
9606
Démolition des maisons à Demoudoula
Démolition des maisons à Demoudoula
Partager

Le régime d’Alpha Conde continue de chasser certains habitants de la commune de Ratoma. Après ceux de kaporo rails, c’est autour des habitants de Demoudoula d’être chassés de leurs maisons pendant cette période hivernale. Le régime Conde n’a pas trouvé d’autre moyen que de chasser ses habitants sous une pluie battante. Il envoie des bulldozers, des pelteuses pour démolir tout sur leur passage avec des gendarmes et policiers à l’appuie.
Les populations de cette zone, majoritairement peuls sont marginalisées depuis l’avènement d’Alpha Condé au pouvoir en 2010.
Plus de 80 jeunes ont été tués par son régime lors des manifestations politiques.

Ces habitants ne se sont pas installés gratuitement sur ces zones. Ils ont acquis les terrains de façon legale avec la complicité des chefs de quartier, chefs de secteur et les travailleurs du ministère de l’habitat.
S’il devait avoir de déguerpissent, il fallait d’abord savoir qui leur a vendu les terrains et les dédommager avant de passer à l’acte car ils sont des Guinéens comme tout le monde.
La loi guinéenne n’autorise pas de sortir même un simple locataire pendant la saison hivernale à plus forte raison démolir des maisons en exposant des femmes enceintes, des bébés, des enfants, des vieilles personnes voire des handicapés à la belle étoile.

Par cet acte, ce gouvernement sous l’ordre d’Alpha Condé vient ainsi de démontrer qu’il n’a aucune pitié vis à vis des populations de la commune de Ratoma, majoritairement peuls.
Est-il possible de faire un tel acte à la sig Madina qui est aussi un quartier hors norme, car la majorité des occupants est installée depuis des siècles dans des conditions que tout le monde sait.

Voici les images de cette injustice ci-dessous

Démolition des maisons à Demoudoula
Démolition des maisons à Demoudoula

Camara Ibrahima Sory

Comments

commenter ici

Laisser un commentaire