Après 22 ans de prison, Chaud-chaud et Indien Kalla s’expriment

Sékou Tidiane Soumah, connu sur le sobriquet de Chaud-chaud ou encore M’bouzou et Mamadou Alpha Kalla Diallo, également appelé Indien Kalla par ses amis, croupissent en prison depuis maintenant 22 longues années. Le premier est détenu à la prison civile de Conakry et le second celle de Kindia, située à quelques 150 km de Conakry, la capitale guinéenne.

Aujourd’hui, ils en ont assez d’être derrière le barreau. C’est pourquoi ils sollicitent du président Alpha Condé qu’il leur accorde sa grâce. En référence sans aucun doute aux récentes grâces présidentielles accordées à plus de 200 détenus. Torturés qu’ils disent être aussi bien physiquement que mentalement.

Pour rappel, Chaud-chaud et Indien Kalal ont été placés sous mandat de dépôt depuis le 17 février 1995, puis condamnés à une peine de réclusion criminelle à perpétuité à l’audience du 08/08/1995 pour associations des malfaiteurs, vol à mains armées.

Les fidèles compagnons du fameux procès des gangs de 1995 (Mathias) ont passé 22 ans de leurs vies dans les maisons d’arrêt de Conakry et de Kindia. Ils disent avoir regretté leurs passés, mais ils déplorent aussi être abandonnés à eux-mêmes sans aucune assistance sociale. Pour n’avoir surtout bénéficié jusque-là d’aucune formation pour leur insertion sociale une fois libérés.

«J’ai enduré plus de 22 ans de séjour carcéral, pendant cette très longue période j’ai tiré beaucoup de leçons et la prison m’a fait prendre conscience de mes fautes commises par le passé», avait affirmé Sékou Tidiane Soumah, alias Chaud-chaud dans une de ses multiples demandes de mise en liberté conditionnelle adressée au ministère de la justice.

Timonier de profession, Sékou Tidiane Soumah est âgé aujourd’hui de 53 ans et père de quatre (‘4) enfants. Il souhaite avoir une seconde chance pour passer le reste de sa vie auprès de ses enfants qu’il n’a jamais vu grandir.

A Kindia, où se trouve l’autre compagnon Mamadou Alpha Kalla Diallo, alias Indien Kalla, 54 ans et père d’une fille, a aussi passé 22 ans en prison

Il ne fait pas exception à la règle qui consiste à solliciter auprès du président Alpha Condé une grâce.

«Aujourd’hui, je suis perdu, je ne sais même pas quoi faire. On n’a passé 22 ans en prison, et la prison m’a éduquée. Nous demandons au président Alpha condé de nous accorder une seconde chance. On sera un exemple pour la jeunesse guinéenne», plaide Indien Kalla.

Incarcérés à la maison centrale depuis 22 ans et ils ne sont libérables qu’à la fin de leurs vies, Sékou Tidiane Soumah ( Chaud-chaud) et Mamadou Alpha Kalla Diallo (Indien Kalla) espèrent avoir une nouvelle vie à travers la grâce du président Alpha Condé, ou tout au moins bénéficiés d’une liberté conditionnelle sous contrôle judiciaire.

«Le président de la République prendra sa décision en toute connaissance de cause et en toute conscience après l’avis du ministre de la justice. Il jugera peut-être que j’ai le droit à une vie réelle au sein de la société par ce que j’ai assez payé ma dette », se justifie Sékou Tidiane Soumah.

«Malheureusement, pour moi comme pour beaucoup d’autres, il ne s’agit pas d’acharnement mais tout simplement de la ‘logique judiciaire. J’ai travaillé pendant 4 ans dans la plantation de Naby Youssouf, ex directeur des services pénitentiaires à Kindia , et plus de 8 mois au domicile du procureur Alseny , j’y ait été seul dans sa cour avec sa femme, si j’avais pas changé , j’avais toutes les opportunités de fuir. Mais je n’ai pas fait parce que j’ai appris une leçon de bonne conduite en prison et je veux mener une vie saine , mais pas une vie en cavale », a-t-il déploré.

Toujours debout » même si « psychiquement, il en va tout autrement ». Une grâce présidentielle viendrait « mettre un terme à cette torture mentale et physique qui dure depuis 22 ans », a-t-il estimé, espérant une « décision définitive qui ait du sens au regard de ce que j’ai fait, du châtiment qui m’a été infligé et de ce que je suis ».

De nos jours Sékou Tidiane Soumah est à sa quatrième tentative de demande de remise en liberté conditionnelle, mais en vain.

Avec Depecheguinee.com

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here